ANP Permettre aux pays pauvres d’accéder aux futurs vaccins contre la Covid 19 AGP Boké-Société ; Des vivres et de matériels de construction aux populations du village Kotobolia. AGP Dubréka/Education : Les résultats de 2020 jugés satisfaisants d’après la DPE. AGP Boké-Politique: La marche du FNDC étouffée AGP Labé : lancement de la campagne électorale du RPG Arc en Ciel sous fond de tension. ANG Cooperação/Presidente do Níger realiza visita de trabalho a Bissau ANG Saúde Pública/Durão Barroso nomeado presidente da Aliança Global para as Vacinas ANG Novo ano letivo / Alunos vão as aulas aos sábados ANG EUA-Eleições/ Joe Biden diz a Trump que se cale em debate conflituoso ANG Covid-19/UE sensibiliza Governo para economia ecológica

La Banque Mondiale accorde au Niger un appui budgétaire de 150 milliards de francs CFA


  12 Août      16        Economie (9790),

   

NIAMEY, 12 Août (ANP) – La Banque Mondiale vient d’accorder un appui budgétaire de 150 milliards F CFA au Niger, destiné au financement des dépenses dans les secteurs prioritaires de la politique de développement de ce pays, a appris l’ANP d’un communiqué publié à cet effet.

Selon ce document, l’accord de financement, composé d’un prêt de 75 milliards de francs CFA et d’un don de 75 milliards de francs CFA, a été signé le 10 Août 2020 à Niamey par le Ministre des Finances du Niger, M. Mamadou DIOP, la Ministre du Plan et Gouverneur de la Banque mondiale pour le Niger, Mme KANE Aïchatou BOULAMA, et la Représentante-résidente de la Banque Mondiale au Niger, Mme Joelle DEHASSE.

Lors de cette cérémonie, la Ministre Aïchatou Boulama a expliqué que « cet appui budgétaire a été rendu possible par la mise en œuvre satisfaisante d’un programme de mesures de réformes macroéconomiques et structurelles afin de stimuler la croissance économique, réduire la pauvreté, et améliorer la vie des populations pauvres, indispensables au renforcement de la résilience de notre économie ».

Les réformes réalisées concernent les domaines de la réduction de l’écart entre hommes et femmes à travers la protection de l’enfant et la scolarité de la jeune fille, la réponse à la pandémie de la COVID-19 par la mise en place de la protection sociale, l’expansion de l’accès des populations à l’énergie et à l’eau et la gestion de la dette.

Pour Mme Joelle DEHASSE, « cette opération aidera le gouvernement à poursuivre les réformes engagées pour installer les conditions propices à une croissance soutenue et accélérée à moyen terme et remédier aux problèmes structurels majeurs liés aux profondes inégalités hommes-femmes et au faible taux d’accès aux services de base ».

Dans la même catégorie