AGP Rabat : Le complexe sportif Mohammed VI, véritable centre d’expertise et de Savoir-faire AGP Kankan : Les religieux ne partagent pas l’avis du ministre Charles Wright au sujet de Ismaël Nanfo AGP Kankan : Le ministre Alphonse Charles Wright dresse le bilan de sa tournée à l’intérieur du pays AGP Guinée : Chaque ministre doit faire parvenir dans un délai d’une semaine, la liste de l’ensemble des travaux et projets en cours d’exécution et ceux budgétisés pour l’exercice 2023 (Colonel Matadi Doumbouya) ATOP Loi de finances 2023 : les opportunités offertes aux PME présentées aux opérateurs économiques de la centrale ATOP Tchaoudjo/ Assistance aux populations : le ministère de l’action sociale en revue annuelle à Sokodé Inforpress Xadrez: Antigo vice-campeão do mundo visita Cabo Verde Inforpres Lançado concurso internacional “ePOP” sobre crise ambiental aberto ao público geral ATOP Kozah/ Nouveau cadre de partenariat Togo-BM : une délégation de l’institution a échangé avec les acteurs universitaires à Kara Inforpress Decreto presidencial dá por finda comissão de serviço do embaixador Jorge Figueiredo em Angola

La Banque mondiale propose ses recettes pour une bonne rentabilité du numérique


  2 Juin      32        Economie (17247), Technologie (780),

   

Abidjan, 02 juin 2022 (AIP)-La Banque mondiale (BM) a proposé ses recettes pour une bonne rentabilité du secteur du numérique, mercredi 1er juin 2022, lors du lancement de son 12ème  rapport sur la situation économique en Côte d’Ivoire.

Ce rapport intitulé autour du thème, «le secteur numérique, vecteur d’une économie émergente », en plus d’offrir une analyse du contexte et perspectives économiques, se penche sur le potentiel que le secteur numérique présente pour renforcer la croissance de la Côte d’Ivoire et accélérer le progrès vers l’atteinte de l’objectif des pays à revenu intermédiaire de classe supérieure d’ici 2030.

La Banque mondiale appelle l’Etat à digitaliser les différents secteurs pour plus de croissance. Le rapport note que l’économie numérique serait un levier d’amélioration de la transformation de l’économie.

Pour l’institution de Bretton Woods, le numérique contribuera à accélérer la dynamique économique mondiale au cours de la prochaine décennie. Et, l’Afrique Subsaharienne, qui est en retard sur la question, devrait accélérer la digitalisation dans les différents secteurs.

A cet effet, la Banque mondiale recommande au gouvernement ivoirien de poursuivre les actions de réformes indispensables pour améliorer et libérer le potentiel de productivité de l’économie, en mettant le focus sur le développement de l’économie numérique.

Satisfait de l’analyse et des propositions, le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, a salué le rapport relevant que cette transformation doit inclure des innovations en matière de connectivité 5G et l’intelligence.

Citant une étude, il a mentionné qu’un accès rapide à la 5G dans les secteurs du transport, de la santé, de l’industrie, et du commerce de détail permettrait d’accroitre le Produit intérieur brut (PIB) mondial de 1200 à 2000 milliards de dollars d’ici à 2030.

Commentant certaines parties du rapport, le membre du gouvernement a relevé les priorités de développement, notamment le secteur de la productivité, où il y a des efforts à faire, surtout les secteurs agricoles et industriels.

«Entre 2012 et 2018, nous avons réduit la pauvreté de plus de 15 points, passant de 55% à 39%. La vision Côte d’Ivoire 2030, vise à réduire le taux de pauvreté à moins de 20% dans huit ans », a indiqué M. Coulibaly.

Toutefois, les experts de la Banque mondiale préviennent que “la croissance devrait ralentir pour se situer à 5,7% en 2022 en raison de l’augmentation des pressions négatives au niveau mondial, mais devrait s’accélérer à moyen terme”.

A court terme, la croissance devrait être affectée par les pressions inflationnistes mondiales découlant de la hausse des prix des produits de base et des carburants et des perturbations de l’offre résultant du conflit Russie-Ukraine.

Dans la même catégorie