NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

La BIDC obtient une ligne de crédit de 500 millions USD de l’Inde


  10 Août      26        Economie (21994), Finance (3696),

   

Dakar, 10/08/2018 (MAP) – La Banque d’investissement et de développement de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (BIDC) et le gouvernement indien ont signé une nouvelle ligne de crédit pour un montant global de 500 millions de dollars, a annoncé, vendredi à Dakar, son président, Bashir Mamman Ifo.

M. Ifo qui participait à la 16ème Assemblée ordinaire des gouverneurs de la BIDC a informé qu’ »un accord pour une ligne de crédit de 500 millions de dollars a été signé le 25 mars dernier entre la BIDC et le gouvernement indien ».

« Nous avons écrit une lettre aux ministres des Finances de la Communauté pour les informer de la disponibilité de ces ressources et ils ont été invités à communiquer à la banque les projets prioritaires de leurs pays à financer sur la ligne de crédit indienne », a-t-il expliqué.

« La banque a levé un montant de 25 milliards de francs CFA sur le marché de l’Union économique et monétaire des États de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA) », a en outre indiqué Bashir Mamman IFO, ajoutant qu’ »un total de 60 millions de dollars a été obtenu de la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique (BADEA) ».

« Nous devons participer davantage à la chaîne de valeur et nous industrialiser et c’est là où intervient la BIDC », a déclaré de son côté la présidente du Conseil des gouverneurs de la BIDC, Kemi Adeosun.

« C’est rassurant de constater que malgré les difficultés, la banque a pu réaliser un bénéfice ce qui est louable », a souligné Mme Adeosun.

Dans la même catégorie