NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

La BIDC obtient une ligne de crédit de plus de 283 milliards de FCFA de l’Inde


  10 Août      37        Economie (21994), Finance (3696), Photos (20298),

   

Dakar, 10 août (APS) – La Banque d’investissement et de développement de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (BIDC) a signé avec le gouvernement indien une nouvelle ligne de crédit pour un montant global de 500 millions de dollars (soit plus de 283 milliards de frs CFA) a annoncé, vendredi, à Dakar son président, Bashir Mamman Ifo.

Bachir Mamman Ifo qui participait à la 16ème Assemblée ordinaire des gouverneurs de la BIDC a informé qu' »un accord pour une ligne de crédit de 500 millions de dollars a été signé le 25 mars dernier entre la BIDC et le gouvernement indien ».

« Nous avons écrit une lettre aux ministres des Finances de la Communauté pour les informer de la disponibilité de ces ressources et ils ont été invités à communiquer à la banque les projets prioritaires de leurs pays à financer sur la ligne de crédit indienne », a-t-il fait valoir.

« La banque a levé un montant de 25 milliards de francs CFA sur le marché de l’Union économique et monétaire des États de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA) », a en outre indiqué Bashir Mamman IFO.

Qui ajoute qu' »un total de 60 millions de dollars a été obtenu de la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique (BADEA) ».

« On doit enregistrer une logique augmentation de la croissance moyenne parce que la croissance moyenne dans la région devrait progresser de 2,8% à 3,4% en 2018 avec une accélération de la croissance des pays », a, quant à lui noté, la présidente du Conseil des gouverneurs de la BIDC, Kemi Adeosun.

« Ceci est stimulé par un environnement plus propice à l’investissement notamment la croissance mondiale, la hausse des matières premières et la minoration de l’accès aux marchés », a-t-elle relevé.

« Nous devons participer davantage à la chaîne de valeur et nous industrialiser et c’est là où intervient la BIDC », a ajouté Mme Adeosun.

« C’est rassurant de constater que malgré les difficultés la banque a pu réaliser un bénéfice ce qui est louable », a souligné la présidente du Conseil des gouverneurs de la BIDC.

DS/PON

Dans la même catégorie