AIP La Côte d’Ivoire, la RCA et le Burkina Faso peaufinent le démarrage des activités du projet MACOWECA AIP Les cours ont effectivement repris ce lundi à Tengrela AIP Des universitaires nationaux planchent sur un plan stratégique d’orientation pour l’élaboration d’un contrat de performance Inforpress Futebol/Santiago Sul: Celtic e Académica disputam esta quarta-feira a final da Taça Praia Inforpress Cabo Verde acolhe em Novembro o 41º Fórum Mundial dos Parlamentares para a Acção Global Inforpress Juventude em Marcha/35 anos: Líder enaltece papel do grupo na afirmação do teatro cabo-verdiano a nível internacional GNA GRA Fails to Meet Revenue Targets for 2018 GNA Chiringa wins Inter-Platoon RCC59 Boxing competition GNA Participate in the decision-making process, NCCE urges youth APS POUR LA PROMOTION DE LA QUALITÉ DANS LES INVESTISSEMENTS AGRICOLES

La BIDC obtient une ligne de crédit de plus de 283 milliards de FCFA de l’Inde


  10 Août      40        Economie (22913), Finance (3737), Photos (20694),

   

Dakar, 10 août (APS) – La Banque d’investissement et de développement de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (BIDC) a signé avec le gouvernement indien une nouvelle ligne de crédit pour un montant global de 500 millions de dollars (soit plus de 283 milliards de frs CFA) a annoncé, vendredi, à Dakar son président, Bashir Mamman Ifo.

Bachir Mamman Ifo qui participait à la 16ème Assemblée ordinaire des gouverneurs de la BIDC a informé qu' »un accord pour une ligne de crédit de 500 millions de dollars a été signé le 25 mars dernier entre la BIDC et le gouvernement indien ».

« Nous avons écrit une lettre aux ministres des Finances de la Communauté pour les informer de la disponibilité de ces ressources et ils ont été invités à communiquer à la banque les projets prioritaires de leurs pays à financer sur la ligne de crédit indienne », a-t-il fait valoir.

« La banque a levé un montant de 25 milliards de francs CFA sur le marché de l’Union économique et monétaire des États de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA) », a en outre indiqué Bashir Mamman IFO.

Qui ajoute qu' »un total de 60 millions de dollars a été obtenu de la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique (BADEA) ».

« On doit enregistrer une logique augmentation de la croissance moyenne parce que la croissance moyenne dans la région devrait progresser de 2,8% à 3,4% en 2018 avec une accélération de la croissance des pays », a, quant à lui noté, la présidente du Conseil des gouverneurs de la BIDC, Kemi Adeosun.

« Ceci est stimulé par un environnement plus propice à l’investissement notamment la croissance mondiale, la hausse des matières premières et la minoration de l’accès aux marchés », a-t-elle relevé.

« Nous devons participer davantage à la chaîne de valeur et nous industrialiser et c’est là où intervient la BIDC », a ajouté Mme Adeosun.

« C’est rassurant de constater que malgré les difficultés la banque a pu réaliser un bénéfice ce qui est louable », a souligné la présidente du Conseil des gouverneurs de la BIDC.

DS/PON

Dans la même catégorie