NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

La BM octroie un don de 41 millions de dollars au Tchad pour développer son agriculture


N’Djamena, 02/05/2018 (MAP) – La Banque mondiale (BM) a approuvé un don de 41 millions de dollars au profit du gouvernement tchadien afin de l’aider à développer et moderniser son secteur agricole, a annoncé mardi la représentation de l’Institution à N’Djamena.

« Alors que le Tchad possède une superficie agricole totale de plus de 49 millions d’hectares, seuls 6% sont actuellement cultivées », a souligné Mme Soukeyna Kane, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Tchad, ajoutant que seuls 9% des ressources disponibles en eau sont exploitées et moins de 1% des terres agricoles sont irriguées

Ce don s’inscrit dans le cadre du Projet du renforcement de la productivité agricole et résilience au climat (Propad) qui a pour objectif l’amélioration de l’accès aux technologies adaptées et appropriées aux systèmes de production rurale et à l’accélération de leur adoption dans les régions de Salamat, Moyen-Chari et Mandoul.

Le projet vise également à renforcer la résilience aux aléas climatiques, en permettant aux exploitants de prendre des décisions éclairées et d’anticiper les phénomènes climatiques.

Le projet a choisi de cibler les régions de Salamat, Moyen-Chari et Mandoul au vu de leur potentiel agricole élevé. Des régions qui affichent toutefois des taux de pauvreté rurale et d’insécurité alimentaire très préoccupants.

 

Dans la même catégorie