ACAP La MINUSCA soutient le gouvernement dans ses actions de lutte contre le COVID-19 ACAP Annonce d’un 10ème cas du COVID19 En Centrafrique APS CAN À 24 : DIOMANSY KAMARA INVITE LE ETATS À S’ORIENTER VERS LA CO-ORGANISATION APS COVID-19 : UN MÉDECIN-COLONEL SOULIGNE L’URGENCE D’ARRÊTER LA TRANSMISSION COMMUNAUTAIRE AGP Covid-19 : Le Gabon compte désormais 34 cas AIP Covid-19: l’Inde offre du matériel d’hygiène et des kits alimentaires d’une valeur de 40 millions AIP Inter/ Pour avoir bravé le confinement, la ministre sud-africaine de la communication suspendue AIP Les femmes du Tonkpi s’engagent pour l’élimination du Covid-19 AIP Inter/Bernie Sanders se retire de la course à la Maison Blanche AIP Covid 19 : les présidents des jeunes des villages de Tanda en mission de sensibilisation

La BOA, détenu par BMCE Bank, contribue au financement du plus grand échangeur autoroutier du Burkina Faso


  8 Novembre      104        Economie (8173), Finance (426),

   

Ouagadougou, 08/11/2018 (MAP) – Le Groupe Bank of Africa (BOA) Burkina, majoritairement détenu par BMCE-Bank (Banque marocaine du commerce extérieur), a contribué au financement de la réalisation de l’échangeur autoroutier du Nord, le plus grand du Burkina Faso, voire de la sous-région.

Cet ouvrage a coûté environ 70 milliards de FCFA, soit plus de 106,7 millions euros, est le fruit d’un partenariat public privé entre l’Etat burkinabè et le Groupe BOA.

La cérémonie d’inauguration est prévue, jeudi prochain, et devrait connaître la présence de hautes personnalités du pays des Hommes intègres, dont le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a indiqué le ministère chargé des Infrastructures.

Situé à la partie Centre-Nord de la capitale burkinabè, l’échangeur du Nord est un ouvrage constitué d’un carrefour principal à quatre nœuds à anses et en trompette, avec une boucle de sortie sur la route nationale N°22 et dix ouvrages de franchissement, de longueur variant entre 40 et 75 m.

Les travaux de cette infrastructure avaient été lancés, le 4 décembre 2015, par le gouvernement de Transition et devaient durer 38 mois.

Avec cette nouvelle infrastructure, la capitale burkinabè aura été dotée de quatre échangeurs, après ceux de Ouaga-2000 (nouvelle ville près de Ouagadougou), de l’Ouest et de l’Est.

BOA-Burkina demeure ainsi un acteur-clé dans le financement de l’économie burkinabè. Pendant la dernière décennie, elle avait injecté presque 300 milliards de F CFA, chaque année, dans l’économie de ce pays ouest-africain.

En outre, BOA-Burkina estime que les perspectives pour l’année en cours sont intéressantes dans un contexte concurrentiel et règlementaire de plus en plus exigeant.

En 2017, le Groupe BOA-Burkina a réalisé un produit net bancaire de plus de 37 milliards de F CFA (plus de 56 millions euros), soit une croissance de 10%, avec un résultat de 15 milliards 62 millions de F CFA.

Le Groupe BOA est actuellement implanté dans 18 pays, dont 8 en Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Mali, Niger, Togo et Sénégal), 8 en Afrique de l’Est et dans l’Océan indien (Burundi, Djibouti, Ethiopie, Kenya, Madagascar, Ouganda, Rwanda et Tanzanie) et en République Démocratique du Congo, ainsi qu’en France, à travers un réseau de 16 banques commerciales, 1 société financière, 1 banque de l’habitat, 2 sociétés d’investissement, 1 banque d’affaires et 2 bureaux de représentation.

Depuis 2010, le Groupe Bank of Africa est majoritairement détenu par BMCE-Bank qui apporte un puissant soutien stratégique et opérationnel à la BOA, ainsi qu’un accès direct à des marchés internationaux grâce à sa présence en Europe, en Asie et en Amérique du Nord.

Né il y a plus de 30 ans au Mali, le Groupe BOA compte aujourd’hui plus de 6.000 collaborateurs.

Dans la même catégorie