ANP Niger: Les Parlementaires approuvent la loi de règlement pour l’année budgétaire 2019 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des femmes du Gontougo bénéficiaires du projet FAFCI se forment à l’autonomisation économique AIP Côte d’Ivoire-AIP/L’école dans une dynamique de progrès dans la région de San Pedro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les gestionnaires des médias sociaux à l’école de la diffusion de contenus de qualité AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Formation des agents du CNDH sur la protection des lanceurs d’alerte en matière de corruption AIP Côte d’Ivoire-AIP/RGPH 2021 : Un taux de 31,5 % enregistré dans le Moronou AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le programme WAVE restitué aux acteurs du manioc de la zone sud à Dabou APS UGB : L’UFR S2ATA LANCE LA RÉVISION DES MAQUETTES DE LA LICENCE ET DU MASTER DE LA SECTION ÉLEVAGE APS SALON NATIONAL DU LIVRE : LA 2ÈME ÉDITION PRÉVUE À DAKAR À PARTIR DU 2 DÉCEMBRE APS NIORO : LES POPULATIONS INVITÉES À FRÉQUENTER L’ESPACE SÉNÉGAL SERVICE

LA CAMPAGNE DE COMMERCIALISATION 2021-2022 DU SOJA OFFICIELLEMENT LANCEE AU TOGO


  18 Octobre      238        Agriculture (2452),

   

Lomé, 18 oct. (ATOP) – Le Comité interprofessionnel de la filière soja au Togo, (CIFST) a lancé officiellement la campagne de commercialisation 2021-2022 du soja, le samedi 16 octobre à Lomé, lors d’une rencontre avec les professionnels des medias. 

Cette rencontre a permis de présenter au public les innovations qui sont intervenues pour le compte de cette nouvelle compagne dans la commercialisation de la graine de soja au Togo. Le président du comité interprofessionnel de la filière soja au Togo, Kadzakadé Innocent a expliqué que ces innovations sont, entre autres, la fixation stricte du prix d’achat du kilogramme à 205 F CFA contre 185F CFA au cours de la compagne passée, le prix en dessous duquel aucun commerçant ou exportateur ne pourra prendre une graine de soja sur toute l’étendue du  territoire togolais. Il a mentionné qu’il est désormais retenu que 50% du soja togolais sera exporté et 50% autre sera  réservé pour la transformation locale, une application est disponible pour tracer et suivre la graine du soja depuis le lieu de production jusqu’au port de Lomé. M. Kadzakadé a également indiqué que le CIFS a  mis sur place deux postes de contrôles pour éviter le mélange des graines de soja bio aux autres graines, celui de Djéréhoué (Atakpamé) et de Lilicopé (Tsévié).   

Dans le souci de conserver la place qu’occupe le Togo dans le monde en ce qui concerne l’exportation du soja biologique, il est autorisé à l’équipe des acheteurs de suivre le cheminement  afin d’éviter  toute contamination. Pour le compte de cette année, le Togo a sur la table, 250 mille tonnes de soja pour la commercialisation contre 150 mille tonnes l’année dernière. La filière soja du Togo envisage d’accroitre sa production dans les années à venir afin d’atteindre 300 mille à 500 mille tonnes pour combler les demandes de ses partenaires qui sont, entre autres, l’Union Européenne, la Chine et l’Inde.

Le président du Comité interprofessionnel de la filière soja au Togo  a remercié le gouvernement  pour ses multiples œuvres réalisées  dans le but de garder la place qu’occupe la filière soja du Togo dans le monde. M. Kadzakadé a salué la construction de l’usine de transformation locale du soja de la Plateforme industrielle Adéticopé (PIA), qui va désormais booster la filière soja et la faire connaitre un essor considérable et accroitre les devises du pays.   

La filière soja au Togo est un secteur pourvoyeur d’emplois, la compagne passée a mobilisé plus de 657 mille employés y compris ceux des entreprises de production, les producteurs individuels et les commerçants.

Dans la même catégorie