MAP Beach soccer:  » Mon objectif, c’est de qualifier le Maroc à la Coupe du Monde 2024  » (sélectionneur) MAP Rabat : Cérémonie en l’honneur des pugilistes marocains sacrés au championnat d’Afrique Elite et au championnat arabe Juniors GNA Ghana trains Rwandan FDA on WHO Benchmarking Tool GNA More people queue for power at Legon ECG sub-station GNA Stakeholders laud VRA for sustainable growth, impressive operational performance GNA Ghana grateful to UK for funding research into Non-Communicable Diseases GNA Mental Health Week launched in Tamale GNA Problem-solving based education curriculum is crucial for sustainable national economic growth GNA Africa’s mineral wealth remains key driver of its transformation- Ambassador Muchanga AIP Côte d’Ivoire-AIP/Des jeunes entrepreneurs formés à la digitalisation de leurs activités

La campagne mass média et communautaire “Stronger Together” officiellement lancée


  6 Août      35        Société (39922),

   

Abidjan, 06 août 2022 (AIP)- La ministre de la Solidarité et de la lutte contre la pauvreté, Myss Belmonde Dogo, a procédé vendredi 05 août 2022, lors d’un point de presse à Abidjan, au lancement officiel de la campagne mass média et communautaire “Stronger Together”.

Selon le coordinateur du projet SWEDD, Lassina Touré, les conséquences économiques et sociales de la Covid-19 ont menacés les acquis du projet SWEDD. Cette campagne a pour objectif de contribuer à atténuer l’impact socio-économique de la Covid-19 sur les femmes et les jeunes filles dans les pays SWEDD.

Elle vise aussi à sensibiliser les communautaires et les religieux afin de contribuer à la réduction des vulnérabilités des filles et les femmes dans les zones d’intervention notamment, sur l’accès et le maintien des filles à l’école, l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive, à l’hygiène menstruelle, la lutte contre les violences basées sur le genre et les pratiques néfastes.

“La phase pratique consistera à faire la communication au niveau national par les médias et les stands de campagne dans les villes retenues et organiser, la mobilisation communautaire par les ONG de mise en œuvre du projet”, a spécifié M. Touré. Il a ajouté que des produits à savoir, un single national, un clip vidéo du single national, des messages des femmes modèles sous forme de spots et de supports de promotion et de communication seront aussi diffusées.

Pour sa part, la ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté, Myss Belmonde Dogo, a souligné que cette campagne est une occasion d’évaluer les acquis et d’assurer l’effectivité de l’éducation des filles au leadership féminin dans chacun des neuf pays du projet SWEDD.

Myss Dogo souligne également que cette action multimédia et communautaire permettra d’atténuer l’impact de ses crises sanitaires sur les populations vulnérables notamment, les femmes et les filles et de préserver les résultats tangibles atteints par le projet depuis 2015.

“La campagne “Stronger Together”, qui signifie plus fort ensemble, rentre dans sa phase active de la campagne mass média et communautaire. Je me permets, de vous inviter à jouer un rôle important dans cette action dont le but est de promouvoir l’éducation des jeunes filles et le leadership féminin”, a lancé Mme Dogo aux journalistes, tout en les exhortant à faire de leurs médias, les relais de cette campagne au quotidien pour préserver les acquis du projet SWEDD.

Pour elle, éduquer une fille, c’est donner à une communauté et à toute une nation d’aller de l’avant et de donner l’occasion à la jeune fille d’être à la place qu’il faut pour que le pays aille de l’avant.

L’édition 2022 de cette campagne porte sur le thème” “Stronger Together”, éducation des filles au leadership féminin”. Ce projet concerne les jeunes filles de 10 à 19 ans scolarisées et non scolarisées.

Financée par la Banque mondiale et mis en œuvre grâce à l’appui technique du Fonds des nations unies pour la population (UNFPA) et d’autres partenaires, le projet SWEDD a pour objectif d’accélérer la transition démographique, de déclencher le dividende démographique et de réduire les inégalités de genre dans la région du Sahel.

Elle vise aussi, à améliorer le niveau d’autonomisation des femmes et des adolescentes afin de leur permettre d’accéder plus facilement aux services de santé de la reproduction maternelle, néonatale infantile et nutritionnelle (SRMNIN) de qualité.

Neuf pays africains dont la Côte d’Ivoire sont concernés par ce projet SWEDD.

Dans la même catégorie