ANP La Fédération nigérienne de Football tient son assemblée générale statutaire ANP A Dosso, le MCD Jarumin Talakawa investit son président Idrissa Issoufou candidat à la présidentielle nigérienne AIP Présidentielle 2020 : début du dépouillement à Man AIP Présidentielle 2020: des incidents signalés dans le département de Kounahiri AIP Présidentielle 2020: Des urnes vandalisées et des bureaux de vote fermés dans des villages de Bonon AIP Présidentielle 2020: Kafana Koné salue la discipline des électeurs dans les bureaux de vote à Yopougon AGP Eliminatoires CAN 2021 : calendrier des 3e et 4e journées de qualifications AGP Mamou-Société: Arrestation d’un présumé auteur du meurtre de 2 enfants à Sobéya dans Dounet APS MARIE KHÉMESSE NGOM NDIAYE SALUE LES RÉSULTATS DANS LA LUTTE CONTRE LE PALUDISME AGP Labé-crise postélectorale : Hausse considérable du prix des denrées alimentaires

La CEDEAO préoccupée par la fréquence des attaques terroristes dans la région


  8 Septembre      18        Securité (1681),

   

NIAMEY, 8 sept (ANP) – Le 57ème Sommet ordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, qui s’est achevé le lundi 7 septembre à Niamey, a  exprimé « sa grave préoccupation face à la fréquence  des attaques terroristes dans la région ».

Après avoir dénoncé ces attaques, qui visent principalement les populations civiles, les forces de défense et de sécurité, le personnel humanitaire, les élus locaux et les chefs religieux et communautaires, faisant des morts et des blessés et provoquant des déplacements internes, le Sommet de Niamey a condamné fermement ces attentats terroristes et réaffirmé la détermination des Chefs d’Etat de la CEDEAO à éradiquer ce fléau dans la région.

La CEDEAO a également exprimé sa solidarité avec les populations et les gouvernements des pays touchés, saluant « les efforts considérables déployés par les États membres pour lutter contre le terrorisme et toutes les autres formes de criminalité transnationale organisée dans la région ».

Elle a aussi tenu à féliciter l’UEMOA pour la contribution volontaire apportée à la lutte contre le terrorisme, tout en saluant la décision récemment prise par la République fédérale du Nigeria de contribuer à la mise en œuvre de son Plan d’actions 2020-2024.

Le Sommet a, en outre, exhorté les Etats membres qui ne l’ont pas encore fait à veiller au versement de leurs contributions volontaires. Pour ce faire, deux Chefs d’Etat seront désignés pour diriger le processus de mobilisation des ressources.

La Conférence de Niamey a enfin instruit la Commission à accélérer la mise en œuvre effective du plan d’actions de lutte contre le terrorisme, qui doit prendre en compte la mobilisation de la force en attente, avant d’inviter « instamment les partenaires internationaux à continuer à apporter un soutien technique et financier substantiel à la mise en œuvre du Plan d’action ».

Dans la même catégorie