ACP Les ministres provinciaux de l’éducation invités à lutter contre les antivaleurs dans leurs entités ACP Sud-Kivu : 153 personnes touchées par la covid-19 en cette troisième vague ACP L’ambassadeur américain Mike Hammer visite le barrage d’Inga ACP Les journalistes de l’ACP appelés à améliorer leur rendement pour la promotion de l’agence ACP Le Président Félix Tshisekedi réitère la nécessité de travailler pour l’intérêt général ANP Célébration de la fête de Tabaski à Tahoua : Les commerçants satisfaits des retombées économiques ANP Le Premier Ministre reçoit le Représentant résident du PAM au Niger ANP Entretien entre le Premier Ministre et le tout Premier nouvel Ambassadeur des Pays Bas au Niger GNA Will Accra work again with street Hawkers? ANP Zinder : Les revendeurs ont réalisé de bonnes affaires à l’occasion de la Tabaski

La cellule régionale d’intégration des écoles islamiques de l’Agnéby-Tiassa renforce ses capacités


  28 Octobre      18        Société (34408),

   

Agboville, 28 oct 2020(AIP) – Les membres de la cellule régionale d’accompagnement des structures islamiques d’Education (CRAESI) de l’Agnéby-Tiassa, ont été instruits, mardi 27 octobre 2020, sur les actions à mener pour intégrer effectivement les écoles islamiques au système éducatif formel.

Pour ce faire, la rencontre qui s’inscrivait dans le cadre d’un atelier de restitution, avait pour objectifs d’expliquer entre autres aux participants les enjeux, la vision et l’approche de l’intégration.

Selon les formateurs du jour, notamment le chef de l’antenne de la pédagogie et de la formation continue de la DREN d’Agboville, Kouamé Félix, en sa double qualité de formateur et de secrétaire adjoint du CRAESI, le but poursuivi est non seulement de sortir les écoles islamiques de l’informel, mais d’amener les promoteurs à utiliser les programmes officiels, tout en préservant l’éducation religieuse pour le bien des enfants.

Car en optant seulement pour l’éducation religieuse, les différents types de structures islamiques d’éducation ont produit jusque-là des diplômés en arabe, mais non compétitifs sur le marché de l’emploi. Or, l’Etat ivoirien veut former à présent une ressource humaine pour le développement du pays.

D’où la recherche par les participants de plans de travail de mise en œuvre, de suivi et d’évaluation de la Stratégie nationale d’intégration des enfants des structures islamiques d’éducation (SNISIE), au niveau régional pour concrétiser cette intégration à court et moyen terme, notamment à travers une sensibilisation poussée des faîtières et organisations islamiques.

(AIP)

Dans la même catégorie