MAP SM le Roi préside la cérémonie d’inauguration de l’écosystème du Groupe PSA au Maroc, une nouvelle illustration de l’excellence du « Made in Morocco » INFORPRESS INSP garante que a mortalidade infantil no período neonatal não é alarmante mas sim um desafio – INSP INFORPRESS Jorge Santos considera que o Tribunal de Justiça da CEDEAO é um instrumento privilegiado para proteger os cidadãos INFORPRESS Ministro do Turismo defende trabalho articulado entre Governo e privados para que cruzeiristas gastem mais no país ANP Mécanisme d’évacuation d’urgence des réfugiés : plus de 1300 évacués de la Libye au Niger réinstallés (HCR) AIB Les archivistes, les documentalistes et les bibliothécaires dénoncent les difficiles conditions de travail AIB Le président du Faso Roch Kaboré « ne semble pas comprendre que la réconciliation nationale est la seule voie de salut pour le Burkina Faso » (Yacouba Isaac) AIB Burkina : Le président Kaboré reçoit un rapport sur la libre circulation des personnes et des biens ACI CONGO: NÉCESSITE POUR LES ETATS D’HARMONISER LES POLITIQUES POUR FAIRE RÉGNER LA SÉCURITÉ ACI CONGO: CÉLÉBRATION DU 25EME ANNIVERSAIRE DU PARTENARIAT POUR LA CONSERVATION DU PARC NOUABALE-NDOKI

La CEMAC annule 90 pc des arriérés de cotisation des Etats membres


  1 Novembre      66        Economie (23980), Finance (3780),

   

Rabat, 01 nov 2017 (MAP)- Les chefs d’Etats de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ont décidé d’annuler 90 pc d’arriérés de cotisation des Etats membres en vue de les encourager à honorer leurs engagements quant à la conduite des chantiers communautaires, rapporte la presse locale.

La décision de la conférence des chefs d’Etat de la CEMAC, tenue mardi à N’djamena, s’explique par le niveau élevé des arriérés accumulés par les Etats depuis des années et la volonté des dirigeants de la sous région de repartir sur de nouvelles bases et d’assurer un fonctionnement harmonieux de l’organisation, explique la même source, citant le communiqué final sanctionnant les travaux de cette réunion.

Les pays de la CEMAC sont tenus, toutefois, de s’acquitter des arriérés résiduels, soit 35 millions de dollars, l’équivalent de 21 milliards de Fcfa, avant la fin de l’année et d’appliquer intégralement le mécanisme de liquidation et de recouvrement de la taxe communautaire d’intégration, souligne la presse.

Nombre de sujets ont été abordés lors de la réunion de N’djamena, notamment l’ouverture intégrale des frontières, la suppression des visas pour tous les ressortissants de la CEMAC circulant dans l’espace communautaire, le financement de la communauté, la politique énergétique, la politique communautaire des transports, les questions monétaires, bancaires et financières, le rapprochement des bourses de valeur régionale et nationale et la politique commerciale commune.

Dans la même catégorie