AIP Sortie officielle du mouvement « les jeunes motivés de Zozoribougou » à Korhogo AIP Des OSC du Bounkani renforcent leurs capacités sur le concept et les outils de la redevabilité sociale AIP COVID-19: 16 nouveaux cas et 52 guéris le 22 septembre 2020 AIP La région de la Marahoué, capitale de la Côte d’Ivoire le temps d’une visite d’État APS COVID-19 : LA QUASI-TOTALITÉ DES CHEFS DE MÉNAGES APPLIQUENT AU MOINS UN GESTE BARRIÈRE (ÉTUDE) APS UN PROTOCOLE SANITAIRE ÉLEVÉ SUR LA LIGNE MARITIME ZIGUINCHOR-DAKAR (COMMANDANT) APS CASAMANCE : UN PROJET D’ÉNERGIE SOLAIRE CIBLE 21.000 FEMMES RURALES (PROMOTEURS) APS RÉMUNÉRATION SUR COPIE PRIVÉE : LA COMMISSION REMET SA DÉCISION À LA TUTELLE APS PLAIDOYER POUR ’’UN RÔLE ACTIF’’ DES FILLES ET DES FEMMES DANS LA GESTION DES RESSOURCES ÉNERGÉTIQUES APS PERTES D’EMPLOIS, DIMINUTION DE REVENUS : LA MAJORITÉ DES MÉNAGES IMPACTÉE PAR LA CRISE SANITAIRE (ANSD)

LA CHINE INVITÉE À PARTICIPER À L’INITIATIVE DE SUSPENSION DU SERVICE DE LA DETTE


  13 Août      8        Economie (9712),

   

Dakar, 13 août (APS) – La secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique, Vera Songwe, appelle la Chine à honorer son engagement de participer à l’Initiative de suspension du service de la dette du G20 (DSSI), qui devrait grandement contribuer à soutenir les besoins actuels du continent en liquidités, dans un contexte marqué par des difficultés liées aux effets de la crise sanitaire.

Mme Songwe, participant à un webinaire co-organisé par la Mission chinoise auprès de l’Union africaine et de la CEA, a appelé « la Chine à honorer l’engagement pris par le Président Xi Jinping concernant la participation de son pays à l’Initiative de suspension du service de la dette du G20 (DSSI) », selon un communiqué reçu de ses services.

Cette initiative « contribuera grandement à soutenir les besoins de liquidités de l’Afrique pendant cette période difficile » liée à la crise sanitaire qui a eu un impact négatif sur l’économie mondiale et les ressources budgétaires des pays, en raison d’investissements importants dans la lutte contre le coronavirus.

« Le temps presse. Les pays ont besoin de ressources maintenant », a insisté Vera Songwe, soulignant la nécessité pour les gouvernements « d’avoir un espace budgétaire (…) pour une riposte efficace face au COVID-19, ainsi que pour la création d’emplois par l’utilisation des TIC et du commerce ».

Le continent africain perd dit-elle « plus de 65 milliards de dollars chaque mois dus au confinement. Pour un soutien efficace, les pays devront disposer d’un espace budgétaire » suffisant pour s’en remettre.

Selon le communiqué, le webinaire en question, tenu mardi, à laquelle ont participé « des représentants des États membres de haut niveau, de l’Union africaine et des groupes de réflexion et institutions chinoises, a été soutenu par la nécessité continue de renforcer la solidarité entre la Chine et l’Afrique dans la lutte contre la pandémie mondiale de coronavirus ».

Dans cette perspective, Vera Songwe a mis l’accent « sur le besoin de transparence à la fois en Chine et dans les pays africains pour garantir que les ressources aillent aux plus nécessiteux ».

« Les pays africains ont besoin de plus d’équipement médical et de soutien en EPI et nous devons nous assurer que toutes les ressources à l’appui au COVID soient utilisées efficacement », a-t-elle déclaré dans des propos rapportés par le communiqué, avant de remercier la Chine « pour son soutien dans la fourniture de matériel de santé par le biais de la Plate-forme africaine de fournitures médicales ».

Cela « a contribué à augmenter la capacité à dépister sur le continent », a relevé la secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Afrique.

Dans la même catégorie