AIP Le Gouvernement ivoirien adopte un plan d’action de réformes et de modernisation de l’Administration AIP Côte d’Ivoire- AIP / Les hommes de médias sensibilisés à faire la promotion des personnes en situation de handicap AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’ANARE-CI présente à Dabou les acquis pour les consommateurs d’électricité MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique) MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines APS 2,4 MILLIARDS CFA POUR LA RELANCE DES PME DANS UN CONTEXTE DE COVID-19 APS ADDUCTION D’EAU POTABLE À TOUBA : LE DG DE L’OFOR SATISFAIT DES TRAVAUX EN COURS AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un décret portant attributions des membres du Gouvernement adopté à Bouaflé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les flux physiques et financiers du secteur de l’énergie communiqués par le Gouvernement AIP Le Gouvernement adopte la ratification de l’Accord relatif au transport aérien entre la Côte d’Ivoire et le Rwanda

LA CJRS VOLE AU SECOURS DU JOURNAL LES ECHOS


  7 Août      17        Médias (1377),

   

Dakar, 6 août (APS) – La Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS) a déclaré jeudi avoir offert 500.000 francs CFA et trois ordinateurs portables au personnel du quotidien Les Echos, dont les bureaux ont été saccagés lundi.

« La Convention des jeunes reporters du Sénégal a offert un chèque de 500.000 francs CFA et trois ordinateurs portables de marque HP au quotidien Les Echos », affirme le président de la CJRS, Ibrahima Baldé, dans un communiqué reçu à l’APS.

Selon M. Baldé, le don a été fait à ce journal privé « à la suite du saccage de ses locaux par des nervis, le lundi 3 août 2020 ».

Le journal a reçu le don mentionné par la CJRS, a confirmé à l’APS son rédacteur en chef, Mbaye Thiandoum.

Il n’y a eu « que des dégâts matériels » lors de l’attaque menée au siège du journal, a-t-il dit mardi à Reporters sans frontières (RSF).

« Mon bureau a été saccagé. Huit ordinateurs et un poste de télévision ont été détruits », a expliqué Thiandoum dans un communiqué de RSF.

« Des individus se réclamant d’un chef religieux musulman ont saccagé, lundi 3 août, le siège du quotidien sénégalais Les Echos qui a publié le même jour un article annonçant que leur guide avait été testé positif au coronavirus », affirme l’organisation de défense de la liberté d’expression.

RSF appelle les autorités sénégalaises à « réagir de manière ferme et rapide et à faire en sorte que cette attaque ne reste pas impunie ».

Dans la même catégorie