GNA One dead, three injured in Volta Region secessionist disturbance AIP Visite d’Etat dans la Marahoué : Plaidoyer pour un appui technique et financier aux femmes du vivrier de Zuénoula AIP Alassane Ouattara invite les jeunes au travail pour consolider la paix AIP Identification: Le DG de l’ONECI à Bouaké pour s’enquérir de la situation de l’opération sur le terrain AIP Le secrétaire d’État chargé du service civique vante les mérites de son département AIP Des blogueuses se forment à la prévention des discours de haine sur les réseaux sociaux AIP La coordination RHDP du Kabadougou lance sa précampagne AIP Deux comités de veille et de prévention des conflits installés à Bondoukou APS DES JEUNES PÉPITES DE LA CAN U17 COMMENCENT À QUITTER LEUR NID APS BAISSE DE PLUS DE 50 % DES NOUVEAUX CAS DE COVID DANS AU MOINS 6 PAYS AFRICAINS

La CNDH et le RASAPRES DIH-DH commémorent le 71ème anniversaire des Conventions de Genève


  26 Août      3        Société (23113),

   

Niamey, 26 août (ANP) – Le Rassemblement des Acteurs pour la Promotion et le Respect du Droit International Humanitaire et des Droits de l’Homme (RASAPRES DIH-DH), en collaboration avec la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) du Niger et le soutien du CICR, commémore, ce mercredi 26 août 2020 à Niamey, le 71ème anniversaire des conventions de Genève du 12 Août 1949.

Cet anniversaire est célébré autour du thème : « Le Droit International Humanitaire et les défis posés par les conflits armés contemporains ».

Dans son discours, le Président de la CNDH, PE Khalid Ikhri, a d’abord rappelé que « quatre conventions protègent la vie et la dignité des victimes de conflits armés, tout en leur apportant de l’assistance », avant de faire remarquer que « soixante-dix (70) ans après leurs adoptions, ces conventions dites de Genève aident à la limitation et à la prévention des souffrances des Hommes et des Femmes pendant les conflits armés ».

Ces instruments, selon toujours le Président de la CNDH, « sont d’une importance capitale pour notre Institution et constituent, en effet, la pierre angulaire du Droit International Humanitaire ».

Ratifiées par cent quatre vingt quinze (195) Etats des Nations Unies dont le Niger, les conventions de Genève sont, note-t-on, applicables quasiment partout dans le monde. Mais, a fait remarquer Khalid Ikhiri, « depuis quelques années, ces conventions font face à plusieurs défis dont, entre autres, ceux liés au développement du terrorisme, les ripostes des Etats au terrorisme ».

C’est pour toutes ces raisons, a-t-il expliqué, que la CNDH et le RASAPRES ont décidé de commémorer l’anniversaire de ces conventions par la présentation de plusieurs communications en lien avec la mise en œuvre du DIH au Niger.

Auparavant, le conseiller juridique du CICR, M. Romaric Ferraro a, pour sa part, indiqué que « l’anniversaire des conventions de Genève est une date symbolique pour le Comité International de la Croix Rouge et pour le mouvement tout entier de la Croix Rouge et du Croissant Rouge », en ce que « ces quatre traités représentent le socle de la protection dont bénéficient les victimes des conflits armés ».

Quant au président du RASAPRES DIH-DH, M. Alfred Goubaje, il a tenu à remercier les autorités présentes à cette cérémonie, avant de rendre un hommage à l’endroit du CICR pour son appui financier et technique.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence des Présidents des Institutions de la République, du Ministre de la Défense Nationale, du Président de la Croix Nigérienne, des responsables des Forces de Défense et de Sécurité et plusieurs autres Invités.

Dans la même catégorie