AIP Le maire d’Aboisso pour l’implication des populations dans la gestion de la commune AIP Des équipements et des vivres à une pouponnière de Soubré AIP Série d’incendies « mystérieux » de domiciles à Latokaha MAP Mali : Le SG de l’ONU condamne une attaque contre les Casques bleus MAP Des plasticiens marocains et africains participent à une exposition d’art collective APS L’EXPOSITION DES ŒUVRES DE LÉONARD DE VINCI S’INSCRIT DANS ‘’LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ’’ (PR HAMADY BOCOUM) APS UGB : LES ÉTUDIANTS ENTAMENT UNE OPÉRATION D’EMBELLISSEMENT DU CAMPUS DE SANAR GNA Reopening of schools: Booksellers bemoan low patronage of products APS LIGUE 1 : LES ‘’AFRICAINS’’ TEUNGUETH FC ET JARAAF CONFIRMENT GNA GLOWA schools twenty adolescent girls, five patrons in leadership roles.

La Commission Régionale Eau et Assainissement de Dosso tient sa première session ordinaire pour l’année 2020


  1 Décembre      7        Environnement/Eaux/Forêts (2390),

   

Dosso, 01 Déc. (ANP) – La Commission Régionale de l’eau et de l’Assainissement de Dosso tient depuis, ce mardi 1 er décembre 2020, sa première session ordinaire au titre de l’année 2020 sous le thème ‘’Restitution des résultats de l’état des lieux de la gestion de l’eau dans le sous bassin du dallol Maouri’’.

Créée et mise en place dans le cadre de la dynamique nationale de mise en place des unités de gestion au sein des grands bassins hydrogéologiques, la Commission Régionale de l’Eau et de l’Assainissement est un organe de consultation et de concertation qui a pour mission principale d’émettre ses avis à la demande ou par auto saisine sur toutes les questions liées à l’eau potable et à l’assainissement.

Elle constitue aussi un pilier fondamental permettant sans doute d’apporter une grande contribution voire une solution durable à la création d’un environnement favorable en vue de la promotion et la pérennisation des investissements du secteur de l’eau et de l’assainissement.

Au cours de la présente session, les participants seront édifiés sur les résultats du diagnostic des organes de la Gestion Intégrée des ressources en Eau, ils auront aussi à faire l’inventaire et une caractérisation des structures de gestion de l’eau en place ainsi qu’une analyse socioéconomique et organisationnelle sur leur création, fonctionnement ainsi que leur statut juridique.

La session se penchera aussi sur les forces et faiblesses de ces structures et proposera un cadre institutionnel et les formes juridiques à donner aux différents organes à mettre en place.

La question de l’assainissement à travers la mise en œuvre de la feuille de route sera aussi au centre des débats.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le secrétaire général adjoint du gouvernorat de Dosso M. Hambaly Bouweye en présence des préfets, maires, responsables des FDS, des directeurs régionaux et départementaux ainsi que des responsables des projets et ONG.

Dans le discours qu’il a prononcé à l’ouverture des travaux, le secrétaire général adjoint du gouvernorat de Dosso M. Hambaly Bouweye a indiqué que ‘’le lien entre la disponibilité des ressources en eau de qualité suffisante et la salubrité de l’environnement n’est plus à démontrer Sous ce registre’’.

La région de Dosso a engagé depuis 2009 une lutte soutenue contre la défection à l’air libre aux côtés de nombreux partenaires. Mais depuis lors, a-t-il affirmé, à peine ‘’2,4% de la population a pu se doter d’ouvrage d’assainissement. En d’autres termes, près de 97,6% des personnes continuent de polluer les eaux et l’environnement avec les tonnes de déchets par an’’ a-t-il précisé.

‘’La problématique de la défection à l’air libre est devenue une véritable gangrène qui mine véritablement le développement de la région’’ a notifié M.Hambaly Bouweye.

A titre de rappel, au Niger le taux d’accès aux latrines hygiéniques était de 5,1% en milieu rural et 73,5% en milieu urbain en 2014. Ainsi, a fait remarquer, le secrétaire général adjoint du gouvernorat de Dosso, ‘’14,5 millions de personnes sont concernées, ce qui classe le Niger au 6ème rang mondial des pays pratiquant la défection à l’air libre’’.

De manière générale, les mauvaises conditions d’hygiène et d’assainissement associées à la pratique de la défection  à l’air libre engendrent les conséquences sur la santé des populations mais également ont des impacts négatifs sur l’économie.

C’est pourquoi, M. Hambaly Bouweye a exhorté les membres de la commission à suivre attentivement les différentes présentations afin de mieux cerner ‘’toute la mesure des efforts réalisés par les autorités et les défis dans la réalisation de nos grands et nobles objectifs d’éducation à la culture permanentes des comportements positifs en matière de prise en charge totale des infrastructures d’hydraulique  et d’assainissement’’.

Le secrétaire général adjoint du gouvernorat de Dosso a adressé ses sincères remerciements et toute la reconnaissance des populations de la région aux plus hautes autorités de la 7ème République pour tous ‘’les efforts qu’elles ne cessent de déployer en vue d’apporter les solutions idoines à l’amélioration de meilleures conditions d’approvisionnement en eau potable et l’accès à des services d’assainissement et d’hygiène adéquats de nos vaillantes populations.

Dans la même catégorie