ANP Niger : 4 militaires tués dans l’explosion d’un engin improvisé dans la région de Diffa AIP Inter/ La Jordanie, un des premiers pays à vacciner les réfugiés contre le Covid-19 AIP Un bâtiment de trois classes officiellement remis à l’EPP de N’Guettiakro AIP Le préfet de Bondoukou prône des élections législatives apaisées AIP Instauration des ‘’Palmes Benson d’Or’’ pour la culture et l’audiovisuel AIP Une journée carrière organisée au collège catholique Notre Dame d’Evron de Lakota AIP Des acteurs communautaires sensibilisés sur la désinformation liée au processus politique AIP Le NDI déplore la désinformation en ligne avec incidence hors ligne pendant la période électorale ACAP Le Gouvernement encourage la population de Bangui à vaquer librement à leurs occupations ANP Le Ministre de l’Enseignement Supérieur en visite de prise de contact dans la région de Tillabéri

La communauté CEDEAO de Korhogo sensibilisée sur l’école obligatoire et l’interdiction du mariage précoce ou forcé


  25 Novembre      9        Education (4107),

   

Abidjan, 25 nov 2020 (AIP) – La Commission régionale des droits de l’homme et le comité régional de veille et de prévention des conflits de Korhogo a sensibilisé les ressortissants des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) vivant dans la région du Poro à scolariser leurs enfants et à s’abstenir de marier leurs filles avant 18 ans.

Selon le président de la Commission régionale des droits de l’homme, Djiré Abdoulaye, la rencontre qui s’est tenue, dimanche 22 novembre 2020, avec les responsables des différentes communautés de la CEDEAO, a permis de « poser la problématique du respect des lois », notamment le droit à l’éducation des enfants et l’interdiction du mariage forcé ou précoce des femmes et jeunes filles.

Les mariages obligatoires ou arrangés de filles mineures (parfois de 12 ans) et le phénomène d’enfants bouviers sont des pratiques courantes chez les membres de la communauté CEDEAO vivant dans le Poro, rappelle-t-on.

Le respect des lois renforce la cohésion sociale et concourt au maintien de la paix sociale, a souligné M. Djiré, au cours de cette rencontre.

Dans la même catégorie