AIP Le maire d’Aboisso pour l’implication des populations dans la gestion de la commune AIP Des équipements et des vivres à une pouponnière de Soubré AIP Série d’incendies « mystérieux » de domiciles à Latokaha MAP Mali : Le SG de l’ONU condamne une attaque contre les Casques bleus MAP Des plasticiens marocains et africains participent à une exposition d’art collective APS L’EXPOSITION DES ŒUVRES DE LÉONARD DE VINCI S’INSCRIT DANS ‘’LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ’’ (PR HAMADY BOCOUM) APS UGB : LES ÉTUDIANTS ENTAMENT UNE OPÉRATION D’EMBELLISSEMENT DU CAMPUS DE SANAR GNA Reopening of schools: Booksellers bemoan low patronage of products APS LIGUE 1 : LES ‘’AFRICAINS’’ TEUNGUETH FC ET JARAAF CONFIRMENT GNA GLOWA schools twenty adolescent girls, five patrons in leadership roles.

LA CONTRIBUTION DU SECTEUR EXTRACTIF S’ÉLÈVE À 161 MILLIARDS DE FRANCS CFA EN 2019, SELON UN RAPPORT DE L’ITIE


  17 Décembre      14        Société (27340),

   

Dakar, 17 déc (APS) – Les revenus générés par le secteur extractif du Sénégal sont estimés à 161 milliards de francs CFA pour l’année 2019, selon les données fournies par les organismes collecteurs, indique un nouveau rapport de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE).

Selon ce document publié jeudi à Dakar, le total des revenus générés par le secteur extractif a augmenté de 34,5 milliards de francs CFA, une hausse de 29% sur son montant en 2018.

Le secteur des hydrocarbures a déclaré des revenus en hausse de 14,38 milliards de francs CFA, passant de 8,40 milliards en 2018 à 22,78 milliards en 2019.

Le rapport ITIE 2019 précise que cette hausse est liée au paiement de la deuxième tranche du financement des travaux de construction de l’Institut national du pétrole et du gaz. Le paiement a été effectué par la société Total au profit de l’Etat du Sénégal, pour 5,1 milliards de francs CFA.

Selon le document, les revenus sont en hausse de 22,59 milliards de francs CFA, passant de 111,90 milliards en 2018 à 134,49 milliards de francs CFA en 2019, surtout en raison de ‘’la hausse des productions d’or, de minéraux lourds et des cours mondiaux de ces produits et des paiements effectués par la société SGO (Sabodala Gold Operations) en 2019, relatif à des redressements fiscaux d’un montant de 5 milliards de francs CFA’’.

Un montant de 891 milliards de francs CFA a été payé aux fournisseurs en 2019 par les entreprises pétrolières et minières, dont 216,4 milliards aux entreprises nationales, selon le rapport.

Le rapport ITIE est établi sur la base des données déclarées par les organismes collecteurs, des régies financières, ainsi que les institutions de retraite et la Caisse de sécurité sociale.

Dans la même catégorie