AGP Résultats des Examens nationaux 2018 en Guinée : Le directeur communal de l’Education de Dixinn se réjouit ! AGP CAN U17 : Démarrage jeudi des éliminatoires GNA Total Revenue and Grants fall short of target – Finance Minster GNA Finance Budget: Measures to boost revenue GNA Government support for research to rise to 2.5 per cent of GDP AGP Koundara : Le préfet dans les CR pour s’enquérir du niveau des réalisations du projet REMECC AGP Résultats du Baccalauréat Unique 2018 : 05 admis sur 37 toutes options confondues à Lélouma ! AGP La situation sanitaire à Gueckédou : 20 cas de mortalité maternelle au 1er semestre 2018 contre 08 au 1er semestre 2017… GNA Two Nigerians nabbed for concealing drugs in « Kako » GNA GBA wishes Rapheal Mensah well in upcoming World title bout

La Coordination européenne au Sahara marocain dénonce dans une lettre adressée à l’ONU les « agissements provocateurs » du polisario dans la zone tampon


  11 Avril      113        Securité (4305), Société (41077),

   

Rabat –  L’ensemble des « agissements provocateurs » des séparatistes du polisario représentent une violation du droit international, a souligné la Coordination européenne au Sahara marocain (CESAM) dans une lettre adressée au président de l’Assemblée générale de l’ONU, au secrétaire générale de l’ONU et au président du Conseil de sécurité.

Dans cette lettre, qui intervient suite aux dernières violations du cessez-le-feu au Sahara marocain par le polisario dans la zone tampon, notamment à Tifariti et Bir Lahlou, la CESAM attire l’attention de l’ONU « sur l’extrême urgence de coopération soutenue et de renforcement du système de sécurité par les casques bleus sur ces régions de souveraineté marocaine ».

Ces dernières transgressions et violations du cessez-le-feu au Sahara marocain font suite à la prise de conscience du polisario des échecs diplomatiques de l’Algérie qui le « finance et le soutient depuis plus de 45 ans, en quête de son rêve utopique d’avoir un accès sur l’océan Atlantique », fait observer la Coordination, qui rappelle que depuis 1975, le Maroc a lancé des programmes d’infrastructures et de mise à niveau de l’ensemble des villes de son Sahara.

Elle a, dans ce cadre, mis en avant les efforts du Royaume en faveur du développement territorial des différentes provinces du sud marocain.

Par ailleurs, la Coordination réitère son soutien au plan d’autonomie proposé par le Maroc pour résoudre ce conflit artificiel, appelant à favoriser « l’expression de la raison et du pragmatisme, en riposte aux mouvements séparatistes » liés au terrorisme.

« Il est temps de contrer toutes les manœuvres et les manipulations mafieuses de désinformation et d’atteinte à l’intégrité territoriale des Etats Nations dans le monde », insiste la CESAM.

Dans la même catégorie