ATOP UN COMITE LOCAL DE GESTION INSTALLE A AFAGNAN ATOP INSTALLATION DES DISPOSITIFS DE LAVAGE DES MAINS AUX DEUX GRANDS MARCHES DE KPALIME ATOP LES PRETRES GE YEHOE IMPLORENT LA CLEMENCE DES MANES DES ANCETRES ABP N’Dali résolument engagé dans la lutte contre le covid-19 ABP Le cordon sanitaire poreux dans l’Ouémé et le plateau ABP Les échanges et les déplacements vers le Nigeria interdits aux populations du Plateau ABP Un répertoire électronique des sûretés mobilières pour améliorer l’accès aux crédits au Bénin ABP Le gouvernement appelle à une union sacrée des Béninois contre le COVID-19 Inforpress Covid-19/Santa Catarina: Câmara municipal reforça abastecimento de água ao domicílio Inforpress  Covid-19/Fogo: PN detém quatro pessoas por desobediência em São Filipe e Mosteiros

La Côte d’Ivoire et la France se félicitent du succès du C2D, 5 ans après sa mise en œuvre


  30 Juin      83        Economie (8146), Finance (426), Photos (3861),

   

Bingerville, 30 juin 2018 – (AIP) – Le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, et la Secrétaire d’Etat auprès du ministre français de l’Economie et des Finances, Delphine Geny-Stephann, se sont félicités jeudi des retombées du Contrat de désendettement et de développement (C2D), qui enregistre en cinq ans un bilan satisfaisant.

Selon le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, les réalisations du C2D sont visibles dans tous les secteurs d’activités dont l’éducation, l’agriculture, les routes et l’eau. Pour l’éducation, une enveloppe de 71 milliards de FCFA a été engagés depuis 2013 jusqu’en 2020. Elle a permis, entre autres, la construction de 116 écoles primaires dans six régions, 240 collèges de proximité en milieu rural et 14 centres de formation d’enseignants dont deux ont été réhabilités.

Concernant l’agriculture, 113 milliards de FCFA ont été décaissés pour appuyer les agriculteurs en équipements, en infrastructures hydro-agricoles, renforcer leurs capacités et structurer les organisations professionnelles.

Au niveau des routes, grâce à un fond de 225 milliards de FCFA, 141 km de routes revêtues ont été renforcés sur l’axe Bouaké-Ouangolodougou. De même que 78 km sur l’axe Adzopé-Pont Comoé. 540 autres kilomètres de routes ont été traités en réparation ponctuelles et 410 km de pistes ont renforcées dans la Nawa.

Dans le secteur de l’eau, 14 châteaux d’eau d’une capacité totale de 13 700 m3 et sept stations de traitement de 3 300 m3/h ont été construits à partir d’un budget de 111 milliards de FCFA, dans l’objectif de réaliser 23 254 branchements sociaux à Abidjan et dans l’Ouest du pays d’ici fin 2018.

« Les investissements ont atteint le montant de 680 milliards de FCFA sur un budget total d’échéance remboursé de 782 milliards de FCFA », a fait savoir le Premier ministre Gon à l’occasion de la célébration de ces cinq ans du C2D à la Primature. Il a traduit la gratitude du président Alassane Ouattara et de son gouvernement à la France « pour avoir inventé cet outil de développement », qui s’inscrit dans une logique de bonne gouvernance.

Pour sa part, la Secrétaire d’Etat auprès du ministre français de l’économie et des finances, Delphine Geny-Stephann a indiqué que le C2D « est utile » pour le développement de la Côte d’Ivoire car « il a un impact concret sur la vie de nombreux ivoiriens ».

« Je suis très fière de ce mécanisme. Nous sommes mi 2018 et nous parlons d’un contrat dans la période d’août au 31 décembre 2020. La quasi-totalité des 1,125 milliard d’euros prévue dans ce contrat a été engagée et une bonne partie a été décaissée. Cela veut dire que le mécanisme fonctionne », a affirmé Mme Geny-Stephann.

Le 1er C2D entre la Côte d’Ivoire et la France a été signé, rappelle-t-on, le 1er décembre 2012. Il s’étendait sur la période 2012-2015 pour un montant de 413,25milliards de FCFA.

(AIP)

sn/aaa/tm

Dans la même catégorie