ACI Approbation du projet de loi sur la convention d’exploitation minière entre le Congo et la Soremi S.a ACI L’entraineur Barthélémy Ngatsono confiant pour le match Congo-Niger ACP Le gouvernement approuve le projet de loi portant sur le gel des avoirs ou des actifs liés au terrorisme ACI Le Conseil des ministres approuve le projet de création de l’Imprimerie nationale du Congo ACI Validation du Plan local d’urbanisme pour faciliter l’implantation des futures constructions ACI Formation des experts nationaux sur les exigences dans la conception des toilettes ACI 14 localités bientôt connectées au réseau électronique GNA Constantly educate children to wear nose mask – Director urges GNA Teachers, parents urged to educate children on COVID-19 protocols GNA Playing threatens efforts to prevent COVID-19 spread in basic schools

La Côte d’Ivoire, un “paradis d’opportunité” selon un homme d’affaires guadeloupéen


  29 Novembre      23        Société (27530),

   

Abidjan, 29 nov (AIP) – Un homme d’affaires chrétien de l’Eglise Adventiste de la Guadeloupe, Jack Gane, estime que la Côte d’Ivoire est un « paradis d’opportunités » à saisir pour réussir sa vie.

« En Côte d’Ivoire vous avez tout : la terre est riche, l’or, le diamant, le pétrole, et tout pour pouvoir vivre. C’est un paradis. Le paradis, c’est ici, le paradis c’est pas en Europe », a déclaré M. Gane, samedi 28 novembre 2020, lors d’un entretien avec l’AIP.

« En Europe, vous allez gagner un mois de salaire, payer le loyer, vous aller rester 50 ans là-bas, mais vous allez retourner en Afrique sans rien. J’estime qu’ici c’est un paradis, mais il faut juste saisir les opportunités pour s’en sortir », a insisté l’homme d’affaires.

Il exhorte les Ivoiriens à se mettre ensemble pour entreprendre, afin d’éviter l’immigration en Europe, tout en précisant que « l’Europe n’est pas l’eldorado auquel on croit ».

« Vous arrivez en Europe, on vous donne 1250 euros et vous payez un loyer à 800 euros ; enfin de compte vous n’avez rien », a-t-il renchéri.

Jack Gane appelle les jeunes ivoiriens de sortir de l’illettrisme, à apprendre à lire et à écrire pour émerger, car, soutient-il, « les africains ont la possibilité de s’organiser et de se prendre en main ».

L’homme d’affaires de 63 ans, qui travaillait depuis son plus jeune âge dans le domaine du froid et de la climatisation, s’est investi depuis peu dans l’activité portuaire à Abidjan, où il emploie une trentaine de jeunes ivoiriens.

Dans la même catégorie