AIP Les experts du CNRA lance l’étude-pilote de l’intégration culture-élevage MAP Plus de 13 millions de Zambiens risquent d’être infectés par des maladies tropicales (ministre) MAP Effondrement d’un immeuble au Nigeria : Sept personnes secourues MAP L’adoption par le CPS de l’UA de la «Déclaration de Tanger», une reconnaissance de la pertinence de l’approche multidimensionnelle du Maroc (Diplomate) MAP L’Angola a besoin de fonds supplémentaires pour achever le processus de déminage (responsable) MAP Le Grand stade d’Agadir, une « infrastructure sportive prometteuse » (média nigérien) AIP Lancement d’une semaine de la sécurité routière sur toute l’étendue du territoire national MAP Plus de 13 millions de Zambiens risquent d’être infectés par des maladies tropicales (ministre) MAP La SADC appelle à un dialogue national urgent en Eswatini AIP Un forum pour promouvoir la protection de l’environnement et le développement durable annoncé à Abidjan

La Côte d’Ivoire veut se doter d’une agence spatiale ( ministre)


  6 Décembre      52        Science (486),

   

Abidjan, 6 déc 2021 ( AIP) – La Côte d’Ivoire va se doter d’une agence spatiale, a annoncé, lundi 6 décembre 2021, à Abidjan, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Adama Diawara, à l’ouverture du 2ème forum GMES et Afrique.

« Nous sommes en train de travailler sur le projet de création de l’Agence spatiale ivoirienne, parce que c’est une nécessité au regard de notre Plan national de développement (PND) », a annoncé Pr Diawara en présence du ministre de l’ Environnement et du Développement durable, Jean-Luc Assi, de l’Ambassadeur de l’Union Européenne en Côte d’I voire, Jobst von Kirchmann et la Commissaire à l’éducation, la science, la technologie et l’innovation de la Commission de l’Union Africaine, Sarah Anyang Agbor.

Les enjeux sont divers, a-t-il expliqué, relevant entre autres des observations spatiales combinées aux observations au sol et aux simulations numériques, qui permettent par exemple de comprendre, surveiller et prévoir l’état de la planète pour s’adapter localement et globalement au changement climatique. Les données spatiales permettent des études d’impacts rigoureuses et d’aide à la décision dans les secteurs clés que sont la ressource en eau, la santé, l’agriculture et l’énergie.

La future agence spatiale ivoirienne sera co-portée par les ministères de la Recherche scientifique et de la Défense. Elle est l’instrument de mise en œuvre de la politique nationale de recherche, de formation et de développement de l’activité spatiale, pour assurer la sécurité du territoire, la protection de l’environnement et la gestion rationnelle des ressources naturelles du pays, a-t-il souligné.

Cette agence dont les textes de création sont en élaboration, est « totalement en phase avec le programme de surveillance mondiale pour l’environnement et la sécurité en Afrique (GMES-Afrique) qui contribue à l’utilisation de l’observation de la terre pour favoriser un environnement durable et un développement socio-économique de l’Afrique.

Le 2ème forum GMES-Afrique, qui prend fin vendredi 10 décembre, est organisé autour du thème: « L’Observation de la Terre – Favoriser la durabilité environnementale et la croissance socio-économique en Afrique ». Cette édition se  veut une plateforme pour discuter des réalisations et des enseignements tirés de la première phase de GMES et Afrique, et de la démarche à adopter pour la deuxième phase de ce programme mis en oeuvre depuis 2018.

Dans la même catégorie