LINA Rep. Kofa Pledges Legislature Support To Establishment Of Corruption Court APS PROMOVILLES : PLUS DE 16 MILLIARDS D’INVESTISSEMENT EN FAVEUR DE DIOURBEL APS MATAM: LA PLANIFICATION COMMUNAUTAIRE PARTICIPATIVE AU MENU D’UN ATELIER STP-Press Ministro Adlander de Matos recebe delegação portuguesa do Ministério de Trabalho numa missão do reforço da cooperação AIP Côte d’Ivoire/Réflexions à Yamoussoukro sur des plans de développement du pétrole et énergie en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire/ La construction d’un pont à deux voies souhaitée sur la rivière Bâ à Broukro-Banouan AIP Côte d’Ivoire/ CEPE 2019: Un taux national de réussite de 84,48% enregistré AIP Côte d’Ivoire/ BTS 2019 : Plus de 360 candidats à Dimbokro APS VERS LA RÉHABILITATION DES CENTRES D’APPUI AU DÉVELOPPEMENT LOCAL (MINISTRE) APS CASAMANCE : DES POURPARLERS RÉCLAMÉS POUR ‘’ÉTEINDRE LES SIGNAUX ROUGES’’

La Cour des comptes se donne comme priorité le contrôle des entreprises publiques


  20 Octobre      73        Economie (24304), Entreprises (1270), Photos (21270),

   

Abidjan, 20 oct (AIP) – Le contrôle des sociétés d’Etat et des sociétés à participation financière publique est un axe prioritaire dans la stratégie de la Cour des comptes pour l’amélioration de la gestion publique, a déclaré jeudi lors d’un séminaire à Yamoussoukro, le président de l’institution, Kanvaly Diomandé, estimant que le contrôle axé sur le résultat contribuera à relever la performance des sociétés d’Etat de plus en plus prôné au niveau de l’UEMOA.

Le président qui s’exprimait à l’occasion d’un séminaire sur la Cour des comptes et le contrôle des sociétés d’Etats et des sociétés à participation financière publique, a indiqué qu’il s’agira désormais de contrôler, non en mettant en avant la répression, mais pour aider les gestionnaires des structures publiques à atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés eux-mêmes.

« C’est dans cette posture que la Cour s’acquittera de sa mission au service d’une bonne gouvernance publique, condition première pour atteindre l’émergence tant recherchée », a souligné le président de l’institution gardienne et garante de la bonne gestion des finances publiques.

Les sociétés d’Etat et les sociétés à participation financière publique en Côte d’Ivoire se sont révélées être de véritables instruments de développement économique et social. Il n’en demeure pas moins, selon la Cour des compte, que plusieurs d’entre elles ont connu des fortunes diverses en raison de dysfonctionnements dans leur mode de gestion.

Les sociétés d’Etat et les sociétés à participation financière publique génèrent une part importante du patrimoine de l’Etat. Le portefeuille de l’Etat dans le capital de ces entreprises se chiffre à plus de 253,799 milliards FCFA.

Organisé avec l’appui de l’USAID, le séminaire vise à renforcer les capacités techniques et opérationnelles de la Cour des comptes en matière de contrôle des finances publiques, pour favoriser une gestion qui réponde au mieux aux critères de transparence, d’intégrité et de responsabilité, et de contribuer à l’amélioration de la gouvernance des sociétés d’Etats.

Le séminaire de Yamoussoukro se présente comme une opportunité qui doit permettre à tous ceux qui sont investis des pouvoirs de gestion des sociétés d’Etat et des sociétés à participation financière publique, notamment les directeurs généraux et les membres des Conseils d’administration, de réviser leurs attributions et de mieux cerner les enjeux du contrôle effectué par la Cour.

nam/cmas

Dans la même catégorie