AIP Baromètre des CEOs africains 2020 : La Côte d’Ivoire, pays le plus attractif pour les investisseurs (Etude) AIP Inter/ Alassane Ouattara appelle à une riposte collective contre la COVID-19 AIP Visite d’État: Des cadres de Manfla mobilisent les populations pour le meeting à Zuénoula AIP Visite d’Etat: 1.200 habitants du quartier Proniani de Sinfra connectés au réseau électrique AIP Visite d’État: CI-Energies soutient le secteur éducatif de Sinfra AIP Visite d’Etat: Ouattara va procéder à la mise sous tension électrique de trois villages de Zuénoula AIP Visite d’Etat: les villages de Baazra I, Baazra II et Klazra reconnaissants au chef de l’Etat AIP Visite d’Etat: Les travaux de bitumage de l’axe routier Sinfra-Bouaflé lancés AIP Inter/ Ouattara exprime sa gratitude aux partenaires internationaux engagés pour la réussite de l’élection présidentielle AIP Visite d’Etat : Plaidoyer pour l’électrification de la maternité de Baazra

La Cour suprême invalide un siège des FCBE au sein du conseil communal de Parakou


  18 Juillet      12        Coopération (1143),

   

Porto-Novo, 18 Juil. (ABP) – La Cour suprême a rendu un arrêt jeudi, qui invalide l’élection d’un conseiller de la liste Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE), dans le premier arrondissement de la municipalité de Parakou.

Dans sa décision, la Cour a relancé l’élection du maire, ses adjoints et celle des trois chefs d’arrondissement de la municipalité de Parakou. C’est ce que traduit l’arrêt rendu public par la haute juridiction en charge du contentieux des élections locales, en invalidant le siège d’un élu dans la cité des Koburu

Le conseiller en question traînait une condamnation rendue définitive, et ne devrait dès lors pas se présenter aux élections communales du 17 mai dernier. La Cour suprême a statué entre autres sur la question, et a décidé d’invalider l’élection de ce conseiller communal qui a eu par le passé des démêlées avec la justice. Cette invalidation lie également le suppléant qui ne peut pas siéger.

Le parti FCBE est crédité désormais de 16 élus et se trouve à égalité de sièges avec les deux autres partis en présence, à savoir l’Union progressiste (UP) et le Bloc républicain (BR).

Le conseil communal dispose de 15 jours pour reprendre les élections.

Dans la même catégorie