AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Ministre Moussa Sanogo visite le chantier du centre de santé de Sanankoro AIP Côte d’Ivoire/ L’AIP désire construire un bâtiment imposant sur son site actuel ANP Ouverture de la 58ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEDEAO avec la participation du Président Issoufou Mahamadou ANP Ouverture à Maradi des travaux du 13ème Congrès Statutaire de l’USN APS LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DE L’OIF ENTAME DIMANCHE UNE VISITE DE QUARANTE-HUIT À DAKAR APS COVID-19 : HUIT DÉCÈS ET 250 NOUVEAUX CAS APS UN PLAN DE RELANCE DE L’AVICULTURE SERA PROPOSÉ AU GOUVERNEMENT DANS LES PROCHAINS JOURS APS LA RÉGION DE KAOLACK REÇOIT 290 CARTES D’ÉGALITÉ DES CHANCES APS ARACHIDE : 27.909 TONNES COLLECTÉES DANS LA RÉGION DE KAFFRINE APS UN CHERCHEUR RAPPELLE LES PROCÉDURES À L’ORIGINE DES VACCINS CONTRE LA COVID-19

La COVID-19 a eu des effets sur les conflits armés en RDC, selon le BCNUDH


  9 Décembre      11        Santé (8668), Securité (1795),

   

Kinshasa, 09 décembre 2020 (ACP).- La COVID-19 a eu des effets sur les conflits armés en RDC, les groupes armés ayant profité des mesures restrictives pour commettre des attaques contre les populations civiles, a indiqué mercredi le directeur du Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’homme (BCNUDH), Abdoul Aziz Thioye.

Le directeur du BCNUDH l’a fait savoir dans un message à l’occasion de la célébration ce jeudi, du 72ème anniversaire de l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme, axée, cette année, sous le thème : « Reconstruire en mieux : placer les droits de l’homme au cœur de la reprise ».

Selon le responsable du BCNUDH, Abdoul Aziz Thioye, la COVID-19 a eu un impact sur la situation des droits de l’homme en RDC, et non seulement sur le mode de vie de l’humanité toute entière.

Tout en rappelant les mesures prises par la RDC pour lutter contre la propagation de la pandémie, il a signalé que le BCNUDH a mis sur pied des mécanismes visant notamment à soutenir les autorités nationales dans le respect des droits de l’homme, lors de la mise en œuvre des restrictions liées à la pandémie.

Il s’agit entre autres de la réduction des risques de propagation de la maladie dans les lieux de détention, la continuité du service dans les juridictions, l’appui au Parlement dans le cadre de l’adoption des lois, malgré la pandémie.

De janvier à octobre 2020, le BCNUDH a documenté 6.858 violations et atteintes aux droits de l’homme en RDC, soit une augmentation de 35% par rapport à 2019. Abdoul Aziz Thioye a fait noter des avancées, au-delà des rapports, notamment dans l’espace démocratique en 2019.

Des signes inquiétants indiquant des restrictions de la liberté d’opinion et d’expression ont été enregistrés de janvier à octobre 2020, a-t

Dans la même catégorie