Inforpress Praia: Adolescente desaparecido e familiares acusam autoridades de falta de colaboração na busca GNA Ronidany set to create biggest residential hub in Ghana GNA MTN launches 2021 MoMo Month, calls for utilisation of payment platforms GNA Collins Dauda, four others granted bail in $200 Saglemi Housing Project Scandal GNA Court remands man over robbery ABP Société / Des agriculteurs de Banikoara sommés de respecter les couloirs de passage des animaux du corridor Banikoara-Kandi ABP Religion / Le nonce apostolique visite les handicapés du centre diocésain Béthesda de Lokossa ABP Gouvernance / Renforcement des capacités des agents des collectivités locales de Malanville sur la déontologie administrative ABP Coopération / La Chine offre un important lot de matériels et d’équipements de bureau à l’Assemblée nationale du Bénin ABP Social / Les promoteurs des centres d’accueil sensibilisés sur l’importance de l’ordonnance de placement et de retrait de l’enfant en milieu institutionnel

La création d’un comité de veille et de suivi de la cohésion sociale envisagé à Songon et à Bingerville


  31 Juillet      28        Politique (18029),

   

Songon, 31 juil 2020 (AIP) – Les émissaires duMédiateur de la République, Tanguy Koné, et Kla Konan, ont annoncé jeudi 30 juillet 2020, respectivement à Songon et à Bingerville, la mise en place d’un comité de veille et de suivi de la cohésion sociale dans les deux communes, à l’issue d’une rencontre à la sous préfecture des deux localités.

« Le Médiateur de la République, Adama Toungara a voulu avoir des relais dans les départements et communes d’Abidjan », a indiqué M. Koné, en priant les autorités administratives, coutumières, religieuses, élus locaux, les présidents d’associations des femmes, de jeunes, la société civile de prendre une part active dans ce comité.

« Ce comité aura deux missions. Premièrement, il sera chargé de sensibiliser les populations à la paix et à la cohésion sociale, et sa seconde mission est de pouvoir aider le Médiateur de la République sur le terrain lorsqu’ il y a un conflit car il serait bon d’avoir des personnes ressources sur le terrain qui peuvent apporter des informations au Médiateur de la République pour qu’il soit plus efficace dans le règlement de conflit », a-t-il ajouté.

S’exprimant lors de cette rencontre d’information et de sensibilisation sur la cohésion sociale, le directeur des Affaires juridiques et des requêtes délégation du Médiateur de la République, Tanguy Koné, a demandé aux leaders communautaires, religieux et ethniques ainsi qu’aux gardiens de la tradition d’être, partout, des vecteurs de paix et de cohésion sociale.

Créée par la Constitution de 2000 et reconduite par celle du 08 novembre 2016, l’Institution dénommée « Le Médiateur de la République » est le prolongement de l’Organe présidentiel de Médiation institué en 1995 par décret. Le Médiateur de la République, Adama Toungara, est l’intercesseur entre l’Administration et les administrés. Il est nommé par le Président de la République, pour un mandat de six ans non renouvelable, après l’avis du Président de l’Assemblée nationale et du Président du Sénat.

Dans la même catégorie