MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique APS Sénégal: 200 boutiques dédiées au rachat du plastique bientôt créées à travers le pays   APS Le gouvernement déterminé à édifier « Une nation émergente, démocratique et solidaire » (Diouf Sarr) MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP Les milices d’Al-Shabaab continuent de tirer des revenus substantiels de la contrebande du charbon dans le sud de la Somalie (rapport) APS Affaire Karim Wade : Les recommandations du Comité des droits de l’Homme de l’ONU « loin d’être une condamnation » (Diouf Sarr) MAP En Afrique, l’honneur est revenu au Maroc pour lancer la première LGV (médias algériens) AGP La radio BBC Afrique enjoint de porter un démenti rapide et à retirer une fausse information sur le Gabon AGP Le centre médical de Moanda échappe aux flammes ACAP L’ONG Echelle fait le bilan de ses activités dans la commune de Pissa

La crise sécuritaire du pool au coeur de l’entretien entre le Sénat et le HCNSC


  21 Novembre      31        Politique (20249),

   

Brazzaville, 21 Nov 2017 (ACI) – Le président du sénat, M. Pierre Ngolo a échangé, le 21 novembre à Brazzaville, avec le Haut Conseil National des Sages du Congo (HCNSC) sur la résolution pacifique à la crise sécuritaire et humanitaire du département du Pool.

Sollicitant une totale implication du Sénat afin que tout aille au mieux, le HCNSC a proposé de mettre au point un système de communication et d’information de la base au sommet, c’est-à-dire du président du Sénat à toutes les coordinations des sages de toutes les sous-préfectures du pays.

«Le HCNSC ne peut demeurer insensible aux problèmes du Pool. Il s’oblige à rencontrer le président du Sénat, en vue de traiter avec lui quelques points y relatifs à la résolution pacifique à cette crise», a déclaré le vice-président du HCNSC, M. Jules Moussavou.

Par ailleurs, la délégation du HCNSC conduit par son vice-président a remis une feuille de route, proposant des pistes de solutions à la situation qui prévaut dans le département du Pool. Ce plan d’action, prévoit entre autres, un couloir humanitaire hostile aux évènements vécus il y a quelques années et une opération de ramassage d’armes de guerre qui sera menée par les forces d’ordre, ce moyennant un prix à payer aux détenteurs de ces armes après vérification.

Pour le président du Sénat, le Pool qui est une partie du Congo, ne doit pas être en dehors de la dynamique nationale. «Nous conjuguons avec vous toutes les énergies pour que le Pool retrouve la paix, toute la sécurité et qu’il soit sur le champ de la construction nationale. Depuis le jour de son installation, le 12 septembre dernier, la chambre haute du Parlement s’était déterminée de s’investir totalement dans la recherche et la restauration de la paix et de la sécurité dans le département du Pool», a souligné M. Ngolo.

Il a indiqué que la chambre haute et le HCNSC doivent travailler en complicité pour l’unité et la démocratie du Pays. «Le Congo est un et indivisible. Nous n’avons pas à assister indéfiniment à la déchirure de la République. Votre préoccupation est la nôtre, nous devons en complicité travaillé à ce que le Pool soit en paix comme les autres parties du territoire national. Le Congo est à construire par tous ses fils de l’Est à l’Ouest, du nord au Sud sans discrimination», a poursuivi le président du Sénat.

Remerciant et félicitant les sages pour l’accomplissement de leurs missions, M. Ngolo a ajouté que le HCNSC bénéficiera de tout l’accompagnement et de l’appui du Sénat afin que tout ce qui est susceptible d’être fait, le soit pour que les citoyens qui, entre temps, ont pris l’option des armes, se reconvertissent et deviennent les combattants de la paix, de la sécurité de l’unité nationale. (ACI)

Dans la même catégorie