MAP Le Burkina Faso éliminé de la CAN-2019 MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines ANGOP Hyundai va monter des véhicules en Angola ANGOP Sonangol a un nouveau navire de forage MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP Le criquet un plat savoureux au Niger… MAP Sur Très Hautes Instructions Royales, envoi d’une aide humanitaire d’urgence aux victimes du cyclone Idai au Mozambique ANGOP Le Gouvernement veut une presse véritablement publique ANGOP L’Angola a besoin de 450 stations météorologiques

La DGI présente sa plate-forme numérique eSINTAX


  17 Décembre      17        Economie (22885), Téchnologie (909),

   

Ouagadougou, 17 déc. 2018 (AIB) – La Direction générale des impôts (DGI) a présenté, lundi à Ouagadougou,  à l’occasion de la 7e conférence annuelle, sa plate-forme numérique eSINTAX dont l’objectif est de maximiser le rendement et promouvoir le civisme fiscal.
La septième conférence annuelle de la DGI, entamée lundi, a été une occasion pour lancer sa nouvelle plate-forme numérique de téléprocédures eSINTAX pour moderniser l’administration fiscale.
Le thème de cette conférence est : «Le service au contribuable et la promotion du civisme fiscal».
Il  s’inscrit en droite ligne des reformes contenues dans le Plan national de développement économique et social (PNDES) qui prévoit une économie nationale compétitive et performante à l’horizon 2020, a signifié la direction générale des impôts.
Pour la représentante du ministre de l’économie, des finances et du développement, Mme Edith Clémence Yaka  c’est dans le souci de construire une relation de partenariat et de confiance avec le contribuable, les partenaires et les autres régies de recettes que la DGI a consolidé sa posture stratégique pour être en phase avec l’évolution des Technologies de l’information et de la communication.
«Cette conférence s’inscrit en droite ligne avec les priorités de son département qui fait de l’amélioration du service à l’usager un défi constant», a-t-elle poursuivi.
Aussi, a-t-elle rappelé, le civisme fiscal est à inscrire dans notre quotidien, car il y va de l’intérêt général pour l’édification d’une économie forte et compétitive avec la participation de tous.
Le directeur général des impôts, Adama Badolo a soutenu que la plate-forme de téléprocédures fiscales eSINTAX lancée en avril dernier, constitue un outil de révolution en ce sens qu’elle permet aux contribuables de déclarer et de payer leurs impôts et taxes en ligne.
Toujours dans le souci de moderniser l’administration fiscale, M. Badolo a affirmé que sa direction est en train de mettre en œuvre un projet de  e-document qui va concerner l’Attestation de situation fiscale (ASF), l’attestation de retenue à la source, la certification du chiffre d’affaire ainsi que le dossier unique du contribuable.
Il a également souhaité que les contribuables adhèrent aux principes de l’impôt et  donnent leurs appréciations sur l’amélioration du service aux contribuables.
Ces critiques constructives et suggestions, a-t-il fait observer, seront toujours les bienvenues pour bâtir ensemble une administration publique saine et entretenir un relationnel de confiance entre usagers et administrations.
La Direction générale des impôts a pour mission l’élaboration et l’application  de la législation fiscale intérieure, domaniale, foncière et cadastrale.
A ce titre, elle est chargée de recouvrer les recettes fiscales, parafiscales autres que celles de porte.
Agence d’information du Burkina
MS/CAK/KZ/ak

Dans la même catégorie