MAP Covid-19 : le président sénégalais appelle au renforcement des contrôles systématiques du port du masque GNA Police beefs up security to protect ballot boxes at Adaklu ANGOP Covid-19 : Angola regista 207 recuperados e 68 novos casos APS THIÈS : ’’ESPACE NDUGU’’, UN PROJET POUR MODERNISER LE PETIT COMMERCE DANS LES QUARTIERS APS HAUSSE DES CAS DE COVID-19 : MACKY SALL DEMANDE LE RENFORCEMENT DES CONTRÔLES SYSTÉMATIQUES DU PORT DU MASQUE AIP La GESTOCI teste son dispositif de sécurité sur ses installations AIP Le nouveau directeur régional de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle veut accompagner les responsables d’établissement AIP le gouvernement burkinabé estime a hauteur de 113 millions d’euros le soutien de l’union européenne AIP Plus de 2200 nouvelles cartes nationales d’identité disponibles à Dimbokro AIP Bientôt des logements pour les agents des Eaux et Forêts à Songon

La Diaspora congolaise de Belgique déplore le comportement de certains agents à l’aéroport de N’Djili


  22 Octobre      14        Société (25538),

   

Bruxelles, 22 octobre 2020 (ACP).- Le Collectif des associations de la Diaspora congolaise de Belgique a déploré, mercredi, le comportement de certains douaniers affectés à l’aéroport international de N’Djili à Kinshasa, qui exigent le paiement des colis humanitaires avant leur retrait.

Ce Collectif a fait cette déclaration à Bruxelles, après les incidents intervenus à l’aéroport international de N’Djili à l’atterrissage du vol militaire de lundi 12 octobre, dans le cadre des vols humanitaires qu’organise gratuitement le ministère de la Défense belge à leur intention, sans aucune tracasserie, depuis 15 années de collaboration.

En effet, un douanier confondant la cargaison avec un fret normal, avait intercepté les colis humanitaires pour consignation dans l’un des entrepôts privés locataires de l’aéroport de N’Djili.

Bien qu’on lui ait fait comprendre que ces colis n’étaient pas assujettis aux frais de douane, cet agent fera comprendre qu’ils devaient néanmoins s’acquitter d’autres frais liés notamment à l’entreposage, soit un total de 32 000 USD.

Aussi, les associations se sont posé la question de savoir s’il était réellement opportun dans ces conditions de recevoir des dons venant du Nord pour devoir les payer aussi cher, alors que l’opération est sensée être gratuite.

En effet, rappelle le collectif, lors de l’acheminement des vivres en RDC, l’armée belge contacte les associations de la Diaspora congolaise accréditées afin de faciliter le transport de leurs colis humanitaires qui sont immédiatement livrés à chaque membre à l’atterrissage, sous le contrôle de l’armée congolaise.

Dans la même catégorie