NAN Minimum wage: Nigerians react to disparity between federal, state workers NAN 29 governorship candidates sign peace accord in Kano AIB Burkina/Putsch 2015 : «Je n’ai jamais été l’envoyé du général Diendéré» (Sergent-chef Roger Koussoubé) AIB Burkina : une association demande la suppression des cotisations APE GNA Nana Bosoma central market turns « Sodom and Gomorrah » GNA Management of Ankobra Beach resort clears Ankobra river bank GNA Vice President Bawumia attends World Economic Forum GNA GSAand Nestlé Ghana Ltd sign strategic partnership agreement AGP Mamou: suspension et report de la mise en place du conseil communal de Ouré-Kaba suite à un malentendu entre élus du RPG AGP Ville de Conakry: la journée de participation citoyenne  » Conakry Ville Propre » aura lieu le samedi 26 janvier 2019

La femme assure entre 60 et 80% de la production alimentaire (Préfet)


Abidjan, 09 mars (AIP) – La femme représente 67% du secteur agricole et assure entre 60 et 80% de la production alimentaire, a affirmé le préfet de région de la région du N’Zi, N’guessan Obouo Jacques, se référant aux données du plan national de développement 2016-2020, lors de la célébration de la 41ème journée internationale qui s’est déroulée, jeudi, à Dimbokro.

Pour N’guessan Obouo Jacques, ces données qui indiquent le poids de la femme rurale dans l’agriculture, socle de l’économie nationale, commande de réfléchir aux stratégies à mettre en place et d’identifier les défis à relever pour l’atteinte des objectifs de sa pleine participation au processus développement en lui facilitant l’accès au crédit. Il a plaidé pour l’accroissement de l’appui aux femmes en vue de la création de micro-projets.

Le directeur régional de la Femme, de la Protection de l’enfant et de la Solidarité, Sékou Traoré, cette journée qui a pour thème, « inclusion financière pour l’autonomisation de la femme et de la jeune fille en milieu rural », a pour objectif de sensibiliser les populations afin qu’elles s’impliquent davantage dans l’autonomisation de la femme.

Il a souligné les efforts consentis depuis de nombreuses années par le gouvernement pour renforcer le pouvoir d’actions des femmes en Côte d’Ivoire et leur pleine participation au même titre que les hommes dans tous les domaines de la vie sociale, y compris les prises de décisions. Car, a-t-il estimé, créer les conditions qui permettent aux femmes de réaliser tout leur potentiel est un moyen de contribuer efficacement à l’émergence du pays.

ik/fmo

Dans la même catégorie