AIB Promotion immobilière, réconciliation et  insécurité  en couverture des quotidiens burkinabè AIB Affaire des écoutes : Nicolas Sarkozy condamné à 3 ans de prison dont un ferme AIB Fasofoot : Salitas FC conserve sa place de leader AIB Football : Le Sénégal sollicite le soutien du Burkina pour la présidence de la CAF ACP Kasaï central : remise de palmarès des réussites des résultats de l’Examen d’Etat 2019-2020 à l’UNIKAM ACP Relance des échanges commerciaux entre l’Afrique du Sud et la RDC ACP L’Inflation nationale située à 0081% à la quatrième semaine de février 2021 contre 0,097% à la troisième ACP 20 milliards FC à lever mardi avec les bons du Trésor Dollar ACP Le G26 échange sur sa participation au prochain gouvernement de l’Union Sacré avec le Premier ministre Sama  ACP L’artiste musicien Alesh annonce la sortie prochaine de son single « Na ndenge ya mabe te »

LA FIFA EST INTÉRESSÉE PAR LES ÉLECTIONS DE LA CAF, RAPPELLE UN DE SES OFFICIELS


  24 Janvier      33        Sport (5335),

   

Praia, 23 jan (APS) – Véron Mosengo-Omba, le directeur chargé du développement du football à la Fifa, a réitéré, samedi à Praia, l’intérêt de l’instance mondiale chargée de ce sport pour les élections de la Confédération africaine de football (CAF) prévues le 12 mars à Rabat.

‘’La Fifa est forcément intéressée, mais elle ne vote pas’’, a dit M. Mosengo-Omba en donnant conjointement une conférence de presse avec le président de la zone A de l’Union des fédérations ouest-africaines de football (UFOA), Antonio Souaré.

Le président de la Fédération cap-verdienne de football, Mario Semedo, a pris part à cette rencontre organisée en marge d’une assemblée générale de la zone A de l’UFOA.

Augustin Senghor et Ahmed Yahya, présidents des fédérations de football du Sénégal et de la Mauritanie, deux pays membres de l’UFOA A, sont candidats à la présidence de la CAF.

D’autres officiels de ladite zone de l’UFOA – constituée de neuf pays – vont briguer des postes au sein du comité exécutif de la CAF. C’est le cas du Guinéen Antonio Souaré, mais aussi du Libérien Mustapha Raji.

La candidature d’Augustin Senghor a été a validée, celle de l’Ivoirien Jacques Anouma aussi.

Mais il reste à la commission chargée de la gouvernance au sein de la CAF des vérifications à faire, concernant celles d’Ahmed Yahya et du Sud-Africain Patrice Motsepe.

Ces deux candidats ont rendez-vous, le 28 janvier, au Caire, avec la commission chargée de la gouvernance.

Cette dernière désapprouve la décision du comité d’urgence de la CAF, ratifiée par le comité exécutif, deux instances qui veulent que les candidatures à la présidence de l’organisation panafricaine de football soient soumises à l’appréciation de la Fifa.

Elles arguent que la Fifa a son mot à dire dans la mesure où le président de la CAF est en même temps vice-président de l’instance mondiale.

Les membres africains du conseil de la Fifa et ceux du comité exécutif de la CFA seront élus, eux aussi, le 12 mars à Rabat.

Dans la même catégorie