GNA NPP, NDC have equal slots on Appointments, Business Committees of parliament GNA Ministry of Aviation to engage BA on flights to London GNA COVID-19: Ghana confirms six more deaths MAP Gabon : Ali Bongo exige du gouvernement des résultats concrets pour un développement vigoureux AIP Au moins cinq priorités à relever par la Côte d’Ivoire dans l’atteinte des ODD dans les cinq prochaines années AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Tournoi UFOA B: Le Ministre Danho exprime la reconnaissance de l’Etat aux Eléphanteaux AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les postes téléviseurs désormais supprimés dans les établissements sanitaires AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un projet de promotion des droits de la femme lancé mercredi à Abidjan AIP Côte d’Ivoire -AIP/Le Cénacle des journalistes séniors présenté au ministre de la Communication et des Médias GNA President Akufo-Addo names Jubilee House officials

La  » FOCDP  » se félicite de l’arrestation de Roger Lumbala par la justice française


  6 Janvier      10        Société (27458),

   

Kinshasa, 06 janvier 2021(ACP).- Le coordonnateur Zone Est de la Fondation Congolaise pour la promotion des Droits humains et la Paix (FOCDP), Daniel Zendabila salue l’arrestation et de la mise en examen de Roger Lumbala par la justice française en vertu de sa compétence universelle, indique un communiqué de cette organisation de la société civile parvenu mercredi à l’ACP.

Selon la source, cette arrestation fondée sur les crimes et atrocités documentés dans le rapport mapping est un signal fort dans la lutte contre l’impunité et fait renaître l’espoir à des millions des victimes touchées par ces nombreux crimes.

Il a encouragé les autres États disposant de la même compétence à imiter la France en initiant avec sérieux des poursuites à l’encontre d’autres personnalités citées dans ce rapport, ou carrément en les frappant des sanctions internationales.

Me Daniel Zendabila a recommandé à la justice Congolaise de s’appuyer sur la loi de mise œuvre (domestication) de statut de Rome, en vue d’initier de poursuites à l’endroit d’autres criminels de guerre et génocidaires en liberté ici en RDC.

Il a demandé au gouvernement congolais, ainsi qu’à d’autres États et organisations à s’impliquer pour le retour de la paix à l’Est de la RDC, particulièrement à Beni et en Ituri, ainsi que la prise en charge holistique des familles victimes des cruautés sans nom qui s’y commettent.

Dans la même catégorie