ANP Niger : Réunion extraordinaire, ce mercredi 24 février 2021, du Conseil National de Sécurité APS DES CENTRES DE FORMATION AUX MÉTIERS DE LA MOBILITÉ EN GESTATION (OFFICIEL) APS KAOLACK : LE TAUX DE COUVERTURE MALADIE UNIVERSELLE SE HISSE À 36,66% (DG) APS KAOLACK : PLAIDOYER POUR ÉRIGER MÉDINA BAYE EN COMMUNE APS PRÈS D’UNE TONNE DE CHANVRE INDIEN SAISIE PAR LES DOUANES DE KAOLACK APS LES ÉLECTIONS À LA CAF, UN VIRAGE IMPORTANT POUR LE FOOTBALL CONTINENTAL (GIANNI INFANTINO) APS DES ARBITRES ÉGYPTIENS ET GUINÉENS POUR LES PROCHAINS MATCHS DES LIONS MAP L’ambassadeur Hilale saisit le SG de l’ONU et le CS sur les violations des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf MAP Conférence de l’Institut américain «Brookings»: M. Bourita met en avant les réformes audacieuses du Maroc sous l’impulsion de SM le Roi MAP L’initiative noble de SM le Roi d’aider les pays africains en temps de pandémie, un modèle de solidarité intra-africaine (ministre kényane des AE)

La Fondation Djuigui sensibilise Gbéléban aux méfaits de la mutilation génitale


  22 Février      14        Société (29177),

   

Gbéléban, 22 fév 2021 (AIP)- La Fondation Djuigui a sensibilisé, lundi 22 février 2021, les organisations féminines et les couches sociales de Gbéléban, au foyer des jeunes de la ville, afin de les sensibiliser sur les risques liés à la mutilation génitale.

Cette activité s’inscrit dans le cadre de l’éradication de la mutilation génitale féminine et vise 10 500 personnes dans cette localité où la pratique est courante.

Ce projet a débuté en 2019 et prend en compte les régions du Kabadougou, du Folon et du Bafing, zones dont le taux de prévalence est de plus de 75 contre 36% au plan national de femmes qui subissent ce drame.

Malgré les efforts de plusieurs structures étatiques et non gouvernementales, le taux reste encore élevé. Pour la réalisation de ce projet, 30 organisations à base communautaire, des  leaders religieux et chefs traditionnels seront directement impliqués, ont expliqué les organisateurs.

Le préfet du département de Gbéléban, Addoh Tano, a invité les participants à dénoncer tous les éventuels cas de cette pratique rétrograde.

(AIP)

Dans la même catégorie