MAP Un capitaine rebelle du polisario se présente à la Ligne de défense avec l’intention déclarée de rallier la mère-patrie (source militaire) APS RENCONTRE SUR LES PERSPECTIVES DE COOPÉRATION AUTOUR DE LA GESTION DU FLEUVE SÉNÉGAL APS LE STADE LAT-DIOR PRIS D’ASSAUT PAR DES SUPPORTERS POUR LA PREMIÈRE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT DES LIONS APS INCENDIE À PETERSEN : LES COMMERÇANTS DÉTERMINÉS À REPRENDRE LEURS ACTIVITÉS ACP Un  concours d’éloquence des étudiants pour la promotion de la culture de la paix. ACP Remise des brevets aux 320 sourds muets à la formation sur les droits de l’homme ACP Plaidoyer pour la promotion des personnes vivant avec handicap au sein des institutions nationales AGP Discours de la ministre de l’Action Sociale à l’occasion des travaux de la 63ème session de la commission de l’ONU sur la condition de la femme AGP TRAVAUX PUBLICS : plus de deux milliards de dollars US investis par la 3ème République dans la réalisation des routes NAN GenCos release 3,982 MW of electricity to national grid

La France annonce une enveloppe de 65 millions d’euros pour le financement de startups africaines


  24 Mai      42        Evénements (2664), Innovation (317),

   

Paris – Le président Emmanuel Macron a annoncé, jeudi, que l’Agence française de développement (AFD) allait déployer une enveloppe de 65 millions d’euros pour participer au financement de startups africaines.

« L’AFD va déployer dans les prochaines semaines un instrument spécifique doté de 65 millions d’euros (…) qui va être destiné à combler les failles d’accompagnement par des petits tickets, qui sont ceux dont ces startups ont besoin, de 30 à 50.000 euros », a fait savoir le chef de l’Etat Français dans un discours prononcé à l’occasion de l’ouverture à Paris du Salon de l’innovation Viva Tech, en présence du président du Rwanda, Paul Kagamé.

Le Salon Viva Tech, qu’accueille pour trois jours la capitale française, met cette année à l’honneur les startups africaines dont une centaine sont présentes, avec une représentation officielle de plusieurs pays comme le Maroc, le Rwanda, l’Afrique du Sud, la Tunisie ou le Nigeria.

Les startups africaines sont en pleine expansion, notamment dans des domaines tels la téléphonie mobile ou les services financiers.

« Les startups africaines ont l’énergie mais les grands bailleurs d’aide au développement et les financeurs ne sont pas adaptés à cela, nous-mêmes nous sommes trop lents, trop hésitants », a affirmé le président français.

Le fonds de l’AFD, acteur central de la politique de développement de la France, devra accompagner des projets de startups qui seront sélectionnés sur une plateforme nommée « Digital Africa », à laquelle le président Macron a appelé tous les entrepreneurs africains à se joindre.

La Banque mondiale avait recensé récemment 443 incubateurs de start-ups à travers le continent africain, alors qu’ils n’étaient qu’une dizaine au début de la décennie.

S’agissant de la France, le président Macron a promis de nouveaux efforts en matière d’investissements dans l’innovation et le soutien aux startups.

« Dans les prochaines semaines et les prochains mois, nous allons poursuivre ce travail avec l’ensemble des partenaires, en rendant notre université plus forte et plus efficace avec la réforme en cours, en clarifiant nos objectifs et en ayant une politique ambitieuse » a-t-il indiqué.

Il a annoncé des mesures « à l’automne pour déployer encore davantage notre recherche et l’excellence de la recherche française ».

Le Salon Viva Tech connaît cette année la participation de milliers de startups de nombreux pays dont 16 en provenance du Royaume.

Dans la même catégorie