AIP Anémie et infections respiratoires, causes principales de morbidité à Dimbokro (directeur CHR) AIP Les meilleurs élèves de l’IEP de Songon récompensés AIP Les joueurs de l’équipe nationale malgache élevés au rang de chevaliers AIP Le Mouvement « Tous Debout avec Mabri » mobilise à Abobo AIP Érosion côtière : Les habitants du quartier des pêcheurs de Lahou Kpanda appellent à l’aide AIP Le médiateur d’un conflit communautaire échappe de justesse à un lynchage à Bettié AIP La 11è édition du tournoi de football pour les minimes s’ouvre bientôt à Bangolo AIP Le maire de tabou soutient les AGR des femmes de la tribu Tépo sud AIP Des actions de lutte contre la Dengue annoncées dans la commune d’Abobo NAN Breaking the Barriers Against Adoption of Traditional Medicine

La gestion des frontières des pays du Sahel au menu d’un atelier régional à Bamako


  26 Février      69        Développement durable (3823), Société (50794),

   

Rabat, 26 fév.2016 (MAP) – Un atelier régional sur la gestion et la sécurité des frontières au Sahel s’est ouvert jeudi dans la capitale malienne, Bamako, à l’initiative de l’Organisation internationale des migrations (OIM).

Cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet ‘’Gestion coordonnée des frontières au Mali, Niger, Mauritanie et Burkina Faso’’, initié par l’OIM en vue ‘’d’améliorer les connaissances et les capacités humaines, techniques et matérielles aux frontières de ces quatre pays sur une durée de 12 mois’’, précise-t-on.

Ce projet, financé par le gouvernement japonais, devra également ‘’permettre de renforcer les approches régionales et nationales de la gestion des frontières à travers un ensemble de mesures régionales et nationales adaptées’’.

La rencontre de Bamako, étalée sur deux jours, regroupe environ 70 participants, dont des décideurs politiques, représentants d’organisations internationales et d’organisations non gouvernementales qui travaillent sur la gestion des frontières, de coopérations internationales et de représentations diplomatiques, selon des médias locaux.

‘’Cet atelier est un outil unique pour décupler les efforts de coopération et d’approche stratégique inclusive à l’échelle régionale’’, a estimé le chef de mission de l’OIM au Mali, Bakary Doumbia, relayé par le quotidien +L’Essor+.

Aux dires de M. Doumbia, ‘’la rencontre permet de matérialiser les efforts aux niveaux nationaux et locaux et s’inscrit dans la démarche de l’OIM d’inclure toutes les parties prenantes dans un dialogue de coopération, en continuité des outils existants mis en place notamment par le G5 Sahel’’.

De son côté, le secrétaire général du ministère malien de la Sécurité et de la Protection civile, Aser Kamaté, a relevé que ’’la gestion des migrations et des frontières représente, de nos jours, un enjeu majeur pour le Mali et les membres du G5 Sahel’’, évoquant ‘’un sujet complexe qui soulève des questions stratégiques essentielles pour la sécurité de nos Etats’’.

Cette rencontre s’est déroulée en présence notamment de la directrice de la police des frontières du Burkina Faso, Mme Masso Zoungrana, du directeur général de l’administration territoriale de la Mauritanie, Mhamada Meimou et du secrétaire général adjoint du ministère de l’Intérieur du Niger, Amadou Idder.

En raison de l’immensité de la région et de la porosité des frontières entre ses Etats, la zone du Sahel est devenue depuis quelques années un sanctuaire de groupes terroristes et de réseaux criminels, laissant planer de sérieuses menaces pour la paix et la sécurité régionale et internationale.

TB—BI.
SI.

Dans la même catégorie