APS MÉDINA BAYE : DES TESTS DE DIAGNOSTIC RAPIDE POUR LA PRÉVENTION DU COVID-19 ANP Agadez : La DGD fait découvrir le nouveau Code national des douanes ANP Diffa by night : Restez chez vous, on sécurise ! ANP Dosso abrite un atelier de sensibilisation des médias sur la participation politique des femmes ANP Niger : 3,8 millions de personnes auront besoin d’assistance humanitaire en 2021 (ONU) AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020: Le RHDP exhorte les populations à tourner le dos aux fausses rumeurs à Grand-Lahou AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : Une cinquantaine d’observateurs bénévoles formés par le CNDH à Agboville AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’Association ‘’idées de paix’’ sensibilise pour des élections apaisées APS PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE : OUATTARA ET KKB ONT TENU LEUR DERNIER MEETING MAP Côte d’Ivoire/Présidentielle : la CEDEAO dépêche des observateurs à Abidjan

La Journée internationale de la fille célébrée au Lycée municipal de Niakara


  17 Octobre      14        Société (24296),

   

Niakara, 17 oct (AIP)- La Direction régionale de l’Éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (DRENET-FP) du Hambol, par l’entremise de la Direction de l’égalité et de l’équité du genre, a célébré vendredi 16 octobre 2020 au Lycée municipal de Niakara, la 3ème édition de la Journée internationale de la fille sur le thème « Ma voix , l’égalité pour notre avenir ».

Cette cérémonie, appuyée par l’UNICEF, a mobilisé l’ensemble des acteurs et partenaires du système éducatif local, avec la présence des autorités administratives de la circonscription hôte.

Des élèves filles du premier puis du second cycle du Lycée municipal Henri Konan Bédié de Niakara ont, à tour de rôle, émis des propositions et recommandations auprès des autorités éducatives. Et ce, à l’issue des réflexions et discussions sur les problèmes liés à l’accès, au maintien et à l’achèvement du cursus scolaire de la fille, tenues mercredi.

Dans l’ensemble, les porte-paroles des élèves filles des établissements scolaires de Niakara ont indiqué que l’éducation demeure un élément fondamental pour la jeune fille car elle lui permet de s’épanouir et lui inculque des valeurs morales, sociales et intellectuelles.

Quant à la coordonnatrice du Centre d’écoute et de conseils de la Direction de la mutualité et des œuvres sociales en milieu scolaire (DMOSS) de la DRENET-FP du Hambol, Mme Célestine Koné, en mettant sévèrement en garde les auteurs des grossesses en milieu scolaire, elle a souhaité que les coupables de ces crimes soient traduits devant l’administration judiciaire.

Elle a exhorté les parents d’élèves, les enseignants, le personnel administratif, les pouvoirs publics et la société toute entière à plus de responsabilités et d’actions d’envergure, en faveur de l’éducation de la petite fille.

(AIP)

Dans la même catégorie