APS LES POPULATIONS INVITÉES À S’APPROPRIER SEN’EAU, « UN PATRIMOINE À 55 POUR CENT SÉNÉGALAIS’’ APS MÉDINA BAYE VA CÉLÉBRER LE MAOULOUD DANS LE RESPECT DES GESTES BARRIÈRES (PORTE-PAROLE) APS LE CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE SAISI DU RAPPORT DE L’IGAJ SUR TÉLIKO APS REPLI DE 2, 5 % DU PIB AU 2E TRIMESTRE (ANSD) APS LES DÉCHETS PLASTIQUES, UNE « MENACE GRAVE » POUR LA PLANÈTE ET LES OCÉANS (PRÉSIDENT CAOPA) APS VERS UN UN GROUPE DE TRAVAIL PLURIDISCIPLINAIRE DU PROJET « DUNDËL SUUF’’ À SÉDHIOU APS LA BAD INTÈGRE LE CONSEIL D’ADMINISTRATION DU FORUM MONDIAL SUR L’INVESTISSEMENT (COMMUNIQUÉ) APS GESTION DES ORDURES : LES PRN, UN PARI CONTRE LES ’’DÉPÔTS SAUVAGES’’ MAP Fièvre de la vallée du Rift en Mauritanie: trois morts MAP UEMOA : la croissance prévue à 1,3% en 2020

La Journée mondiale de la population célébrée sous le signe de la lutte contre la Covid-19


  15 Juillet      3        Société (23164),

   

Porto-Novo, 15 Juil. (ABP) – La direction régionale du plan et du développement des départements du Mono et du Couffo en collaboration avec les préfectures de Lokossa et d’Aplahoué a commémoré en différé mardi à Klouékanmè l’édition 2020 de la Journée mondiale de la population avec un accent particulier sur la santé, les droits des femmes et des filles compte tenu de la crise sanitaire liée au Covid-19.
L’édition 2020 de la Journée mondiale de la population dont le thème est ‘’ faire une pause dans Covid-19 : comment protéger la santé et les droits des femmes et des filles maintenant’’ permet selon le préfet Christophe Houinsou Mègbédji, d’interpeller le monde au regard des effets de la pandémie sur les systèmes de santé, les économies, la vie, les moyens de subsistance et le bien-être de tous en particulier chez les femmes et les filles.
Cette pandémie, fait-il constater, aggrave les inégalités chez les femmes et les fille,s, ainsi que la discrimination chez d’autres groupes marginalisés comme les handicapés et les personnes vivant dans l’extrême pauvreté.
Cette situation craint le préfet, « menace de faire reculer tous les efforts consentis par le gouvernement en ne laissant personne de côté ». Il a donc souhaité que cette célébration soit une occasion pour réfléchir à la sauvegarde des acquis et veiller à ce que la santé et les droits sexuels et reproductifs restent à l’ordre du jour au niveau local.
A l’occasion de cette célébration, les dispositions prises par le gouvernement notamment les transferts monétaires aux personnes impactées par les mesures restrictives du gouvernement ont été rappelées aux participants.
Pour sa part, le préfet du Mono, Komlan Sedzro Zinsou a insisté sur le rôle prépondérant que jouent les femmes dans la société, lequel les expose à la pandémie. Il les convie à cet effet à partager avec leur entourage les informations reçues afin que les gestes barrières soient sérieusement observés au sein des communautés.

Dans la même catégorie