GNA Ghanaians need to be privacy-conscious – National Cyber Security GNA NDC to establish Street Lights Authority GNA NDC flagbearer embarks on a five-day tour of Western Region AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Routes, écoles et commerces fermés à M’Bahiakro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Le processus électoral à l’arrêt à M’Bahiakro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le mode opératoire du scrutin présidentiel expliqué à la population de Bondoukou GNA Council for Independent Churches confident of peaceful elections ANP Niger : La CENI renforce les capacités des responsables de ses Commissions déconcentrées AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministère de l’Intérieur sensibilise sur la CMU à Ferkessedougou AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Le RHDP lance sa campagne dans le calme à Port-Bouët

LA JOURNEE NATIONALE DE SOLIDARITE AVEC LES PVVIH EDITION 2020 COMMEMOREE A DAPAONG


  29 Septembre      10        Société (23893),

   

Dapaong, 29 sept. (ATOP) – Une cérémonie de commémoration de la journée nationale de solidarité avec les Personnes Vivant avec le VIH (PVVIH) édition 2020 a eu lieu, le lundi 28 septembre à Dapaong.
La journée a été initiée par la Plateforme des organisations de la société civile de lutte contre les IST/VIH/SIDA et de promotion de la santé au Togo. Elle vise à susciter la solidarité des familles, des leaders d’opinion et de la population en général en vue d’une vie harmonieuse sans discrimination et sans stigmatisation des PVVIH. Il s’agit aussi pour la société civile de commémorer cette journée en mémoire des personnes victimes de la pandémie de Covid 19, mais aussi pour marquer son engagement dans la lutte contre ce fléau.

La rencontre a été marquée par diverses activités, notamment une rencontre avec les autorités locales, des échanges avec les différents bénéficiaires des projets de la plateforme, l’animation des émissions radiophoniques en Français, Moba, Mossi, Tchokossi pour parler de la problématique liée au VIH/SIDA et de la solidarité avec ces personnes et en même temps amener les PVVIH à se protéger davantage surtout en cette période de Covid 19.

Le secrétaire général adjoint de la Plateforme des organisations de la société civile de lutte contre les IST/VIH/SIDA, Kafui Koffi Akoly a, au cours de la rencontre, entretenu l’assistance sur la stigmatisation et la discrimination des personnes vivant avec le VIH/SIDA et leurs effets sur ces personnes. Il a fait remarquer que le taux de stigmatisation et de discrimination est plus élevé en milieu familial et social puis invité les participants à un comportement responsable vis-à-vis de ces personnes. L’orateur a démontré à ses interlocuteurs qu’il existe des dispositions pénales par rapport à la stigmatisation et à la discrimination et les peines d’emprisonnement que l’on peut en courir ainsi que les amendes. Selon lui, l’infection au VIH doit être considérée comme toute autre maladie.

L’intervenant a également éclairé les parties prenantes sur le VIH/SIDA, ses voies de transmission, entre autres, la voie sexuelle, la voie sanguine et la voie mère-enfant puis les a encouragés à se faire dépister pour connaître leur statut sérologique. M. Akoly a expliqué les bonnes manières d’utilisation des préservatifs et énuméré en matière des IST, quelques signes qui doivent amener à se rendre à l’hôpital notamment un écoulement de pus ou des douleurs au moment des urines, un écoulement vaginal, des plaies ou des boutons sur des parties génitales, la persistante des douleurs au bas-ventre.
M. Akoly a précisé que vivre avec le VIH/SIDA n’est pas un crime, c’est aussi une maladie tout comme le paludisme et la diarrhée. Il a invité la population à manifester sa solidarité envers les PVVIH et à observer les mesures barrières édictées par le gouvernement pour rompre la chaine de contamination face à la pandémie de Coronavirus.
Une série de questions-réponses et l’allumage de bougies en souvenir des personnes disparues de la maladie du SIDA ont mis fin à la rencontre.

Dans la même catégorie