NAN Minimum wage: Nigerians react to disparity between federal, state workers NAN 29 governorship candidates sign peace accord in Kano AIB Burkina/Putsch 2015 : «Je n’ai jamais été l’envoyé du général Diendéré» (Sergent-chef Roger Koussoubé) AIB Burkina : une association demande la suppression des cotisations APE GNA Nana Bosoma central market turns « Sodom and Gomorrah » GNA Management of Ankobra Beach resort clears Ankobra river bank GNA Vice President Bawumia attends World Economic Forum GNA GSAand Nestlé Ghana Ltd sign strategic partnership agreement AGP Mamou: suspension et report de la mise en place du conseil communal de Ouré-Kaba suite à un malentendu entre élus du RPG AGP Ville de Conakry: la journée de participation citoyenne  » Conakry Ville Propre » aura lieu le samedi 26 janvier 2019

La Marocaine Oumayma Achour élue à New York vice-présidente du Forum des Femmes d’Afrique Post 2015


  4 Avril      69        LeaderShip Feminin (365), Société (46306),

   

Rabat, 04 avr. 2016 (MAP) – Mme Oumayma Achour, présidente de l’association Jossour, a été élue vice-présidente du Forum des Femmes d’Afrique Post 2015, lors de la 60ème session des Nations Unies sur le Statut de la Femme (CSW60), tenue à New York du 14 au 24 mars.

Mme Achour, une militante associative active dans le domaine de la lutte pour les droits des femmes et de l’égalité entre les sexes, rejoint une liste réduite de femmes africaines élues vice-présidentes de ce Forum, en l’occurrence la Burkinabée Adoua Maria Goretti Dicko-Agaleoue, la malienne Fatoumata Traoré Diarra, la nigérienne Oussenie Hadizatou Yacouba et l’Angolaise Lucia Ingles.

Contactée par la MAP, Mme Achour a noté que cette élection intervient à l’heure où les femmes d’Afrique sont confrontées à de réels problèmes d’inégalité et de discrimination tant au niveau de l’éducation, de la santé, de l’accès à l’emploi, de la protection sociale, que de l’accès à la terre. Les femmes africaines doivent également faire face à la violence causées par les différents conflits dans la région du Sahel, a-t-elle dit.

Elle a déploré que le défi est d’autant plus difficile à relever que les écarts homme-femme ne cessent de se creuser. « Les défis augmentent pour toutes les parties: l’Etat, les ONG et la société civile », a-t-elle fait observer.

Un communiqué du Forum se réjouit, par ailleurs, qu’ »aujourd’hui la volonté politique existe », ajoutant que tous ces problèmes nécessitent, cependant, une réelle mobilisation, et que « les efforts devraient se conjuguer dans toute le région et entre tous les pays ».

Le Forum en arrive à la conclusion que « la solidarité est le seul moyen pour parvenir à appliquer les 17 Objectifs du Développement Durable (ODD) tracés par l’Agenda 2030 ».

Présidé par la Camerounaise Chantal Kambiwa, le Forum des Femmes d’Afrique se dit préoccupé par la non-atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) en 2015 par la plupart des pays d’Afrique malgré les efforts des Etats et de la société civile, ainsi que par l’importance des défis qui se présentent pour atteindre les ODD d’ici à 2030.

Le Forum vise ainsi à définir et à apporter de nouvelles orientations pour accélérer le développement durable et équitable de l’Afrique à travers la réalisation des droits des femmes. Ces droits comprennent notamment l’accès aux positions de prise de décision politique et économique, à un système éducatif adapté et de qualité, et à une vie libre de toute forme de violence, de discrimination et de conflit.

Présidente de Jossour Forum des Femmes marocaines depuis 2014, Mme Achour vient de terminer un mandat au sein de l’Internationale socialiste des jeunes (IUSY). Elle était la première jeune élue à la commission de contrôle de cette instance au Congrès de Copenhague en mars 2013.

AR—BI.
HL.

Dans la même catégorie