GNA HUAWEI nova 7i: The Mobile Gamers’ Secret Weapon! GNA COVID-19: Calvary Baptist Church encourages members to vaccinate GNA Ho West DCE donates beds to health facilities GNA IWD: Celebrating women in COVID-19 ‘fight’ and development. GNA CCTH undertake clean- up exercise GNA Akim Oda MP unveils strategy for effective grassroots inclusion in development APS COVID-19 : 11 DÉCÈS, 236 PATIENTS GUÉRIS APS ALY SALEH DIOP RAPPELLE L’IMPORTANCE DES CULTURES FOURRAGÈRES APS LES BLACK SATELLITES DU GHANA REMPORTENT LA CAN U20 APS KAOLACK : LE KHALIFE DE MÉDINA BAYE LANCE UN APPEL AU CALME

La MINUSCA condamne l’embuscade tendue aux forces des Nations unies près de Bangassou


  11 Février      14        Militaire (381), Politique (15730),

   

Bangui, 10 fév. (ACAP)-Le Porte-parole de la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations-Unies pour la Paix et la Stabilisation en Centrafrique (MINUSCA), Vladimir Monteiro a fait état des lieux de l’embuscade tendue à un convoi de la MINUSCA à 20 km de Bangassou, mardi 9 février 2021par des éléments armés non conventionnels ainsi que du Front Populaire pour la Renaissance de Centrafrique(FPRC) sous le commandement de Mahamat Sallet, lors d’une conférence de presse hebdomadaire mercredi, 10 février 2021 à Bangui.

La MINUSCA condamne l’embuscade tendue aux forces des Nations unies près de Bangassou

Vladimir Monteiro a réaffirmé que lors de cette attaque, deux casques bleu ont été blessés, et un véhicule endommagé, et a ajouté qu’une poursuite judiciaire sera mise en place pour traquer ces criminels qui sont contre les éléments de maintien de la paix.

Selon lui, l’engagement de la MINUSCA dans la mise en œuvre de l’accord politique pour la paix, et la réconciliation en République centrafricaine, comme a souligné le chef de l’Etat, Faustin Archange Touadéra, qui a réaffirmé le 06 février dernier son engagement à l’exécution de ce document. La MINUSCA continuera à apporter au Gouvernement son soutien politique et technique, seule voie pour conduire le pays vers la paix.

Il a soutenu que la MINUSCA travaillera tout en appuyant les efforts du gouvernement, car le format du dialogue est une décision souveraine du gouvernement centrafricain, il y’a des éléments de cette coalition née en mi-décembre 2020, qui sont auteurs des crimes. En ce moment avec le blocus de l’axe Bangui-Garoua M’boulai, la population est entrain d’être privée de ses droits, elle n’a pas la possibilité d’accéder à certains produits. S’il y’ a un dialogue il faut tenir compte de l’aspect justice contre impunité a-t-il conclu.

Il convient de rappeler que cette conférence de presse hebdomadaire avec les professionnels des médias fait suite aux actions menées par la MINUSCA auprès de la population tant à Bangui que dans les provinces.

Dans la même catégorie