ANP L’état d’urgence prorogé dans deux départements de la région de Tillaberi (Ouest) ANP ‘’Les non affiliés’’ consacrés comme une 3ème catégorie des partis AGP CAN 2019 : les 24 équipes qualifiées désormais connues AGP Clôture du Programme National de la Réintégration Socioéconomique (PNRSE) AGP Journée mondiale du rein: « Les maladies rénales sont des maladies silencieuses » dixit Pr Alpha Oumar Salla Bah ANP Niger : Révocation de trois maires pour ‘’ irrégularités’’ dans la gestion AIP Côte d’Ivoire/ Le Comité de direction de la PABRA s’imprègne du fonctionnement du CNRA AIP Côte d’Ivoire/ Les femmes du mouvement Synergie ADO célébrées AIP Côte d’Ivoire/ Des leaders communautaires de Prikro sensibilisés sur la prévention de la fièvre de Lassa MAP 2è session de la Commission mixte Maroc-Libéria : Signature de plusieurs accords de coopération

La musique congolaise connaît une carence des producteurs, selon l’artiste chanteur Tabu Péguy


  1 Octobre      24        Arts & Cultures (2422), Culture (2055), Musique (449),

   

Kinshasa, 1er oct. 2015 (ACP) – L’artiste chanteur Tabu Péguy a affirmé, jeudi, dans une interview accordée à l’ACP à l’occasion de la journée internationale de la musique célébrée le 1er octobre de chaque année, que la musique congolaise connaît « une carence des producteurs ».

Il a indiqué qu’à la suite de ce « problème managérial », la plupart d’artistes se produisent eux-mêmes, estimant que c’est pour cette raison que la musique congolaise peine pour son développement malgré les nombreux talents dont elle regorge. Par ailleurs, l’artiste Tabu déplore « le manque d’union et de collaboration » entre artistes. Cela constitue, selon lui, l’un des maux parmi d’autres qui empêchent la musique congolaise d’évoluer sur la scène internationale et ce, comparativement à celle du Nigéria par exemple.

Aussi, a-t-il émis le souhait de voir les artistes congolais s’unir et collaborer afin de « restituer et redorer l’image de cette musique telle qu’elle nous a été léguée par les pères-fondateurs ». Péguy Tabu a également appelé le gouvernement à soutenir et à promouvoir cette musique comme cela se fait sous d’autres cieux.

En ce qui concerne l’organisation des activités musicales en marge de cette journée, il est constaté que ni le ministère de tutelle ni les opérateurs culturels n’ont rien prévu. La Journée internationale de la musique a été créée en 1975 par le violoniste américain Yehudi Menuhin, originaire de New York, connu pour ses interprétations d’une qualité souvent enflammée.

Kayu/May.

Dans la même catégorie