ATOP DES ORGANISMES FORMES A ATAKPAME ATOP LE PROJET « CONCEPT TOGO OBJECTIF 0 » LANCE ATOP LE PREMIER MINISTRE A ECHANGE AVEC LES STRUCTURES IMPLIQUEES DANS LA GESTION DE LA SITUATION ANP Zinder abrite le Camp d’été 2020 des meilleurs élèves admis au BEPC à l’échelle nationale GNA Validation workshop on the updated child marriage toolkit opens in Kumasi GNA Hogbetsotso-Za 2020 postponed due to the Covid-19 Pandemic GNA President inspects works on COVID-19 treatment Centre GNA John Mahama is a man of his word” — Prof. Opoku-Agyemang GNA Exemplary Leadership must be reincarnated – Former Lecturer GNA CAGD launches “treasury hour” to enhance staff professionalism

LA NATION REND UN ULTIME HOMMAGE AU PR MOUSTAPHA SOURANG


  5 Août      26        Politique (11258),

   

Dakar – Des personnalités universitaires, académiques et religieuses, des amis et représentants de partis politiques ont rendu hommage mercredi à l’ancien ministre, le Professeur Moustapha Sourang, décédé dans la nuit de lundi à Dakar à l’âge de 71 ans, a constaté l’APS.

« Au-delà de sa riche carrière universitaire et de chercheur, le professeur Moustapha Sourang a été un très grand homme d’État qui, bien avant même ses fonctions ministérielles, a joué de grands rôles dans la pacification de l’espace universitaire », a témoigné Ismaïla Madior Fall, son ancien collègue à la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Venu représenter le chef de l’État à la cérémonie de levée du corps à l’hôpital Principal de Dakar, l’ancien garde des sceaux, ministre d’Etat à la Présidence de la République, a notamment insisté sur « les qualités humaines » du professeur Sourang, qui selon lui, était ’’un homme de valeur et de consensus ».

« Le professeur Moustapha Sourang était un grand juriste, un jurisconsulte dont la personnalité transcendait les régimes », a rappelé Ismaïla Madior Fall.

Il a aussi ajouté que « cet homme multidimensionnel a bien servi la cité après l’université ».

Prenant la parole au nom de l’université et des enseignants du supérieur, l’ancien recteur de l’UCAD le professeur Abdou Salam Sall a rendu hommage à « un homme profondément croyant et généreux, un esprit extrêmement intelligent ».

Le professeur Sall a aussi rappelé son rôle dans la stabilité de l’université et sa ’’contribution majestueuse’’ dans les réformes et grades universitaires.

« Le professeur Moustapha Sourang a toujours œuvré pour l’ouverture de plusieurs postes d’enseignants à l’université et a fait la promotion et financé la carrière de beaucoup de collègues », a également fait savoir le recteur Sall.

Il dit cependant espérer que « l’université trouvera les moyens de reconnaître à jamais ses œuvres du Professeur Sourang ».

S’exprimant au nom des familles Sourang et Mbacké, Makhtar Sourang, frère du disparu a tenu à remercier les autorités sénégalaises qui ont beaucoup assisté le professeur lors de sa maladie.

A l’image de ses prédécesseurs, il a également salué la mémoire d’’’un homme droit qui est parti comme il a vécu, dans la discrétion et l’effacement ».

Décédé à Dakar dans la nuit de lundi à l’âge de 71 ans, le professeur Moustapha Sourang sera inhumé cet après-midi à Touba.

Outre le département de l’éducation nationale, le Pr Sourang a occupé les fonctions de ministre de la Justice et celui des Forces armées sous le régime du président de la République Abdoulaye Wade (2000-2012).

Juriste de formation, Moustapha Sourang a été ancien recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et ancien doyen de la Faculté de droit de ladite université.

En 2014, il a été nommé par le président de la République Macky Sall, président de la Commission nationale de la réforme foncière (CNRF).

Dans la même catégorie