AIP Le ministre Gilbert Koné Kafana visite la Cour de comptes AIP Des kits scolaires offerts aux élèves de Gangodouo AIP Le ministre français Jean-Yves Le Drian reçu par le président Ouattara AIP Des agents électoraux perçoivent leurs indemnités à Kani ACP Près de 37 millions USD d’investissement de FIDA dans le secteur agricole en RDC ACP Arrivée à Kinshasa du ministre délégué au ministère japonais des Affaires étrangères ACP Un message spécial de Yoweri Museveni remis au Président Joseph Kabila Kabange ATOP DONS DE MATERIEL SPORTIF A LA FEDERATION TOGOLAISE DE TENNIS ATOP LE 3EME CYCLE DE SUIVI DU PARTENARIAT MONDIAL 2018 LANCE Inforpress Beneficiários do programa Bolsa de Acesso à Cultura enaltecem o contributo deste na inclusão das crianças

La paix définitive passe nécessairement par une réunification des fractions du MFDC, selon Abdoulaye Baldé


  7 Janvier      65        Securité (4502), Société (43642),

   

Ziguinchor, 7 jan (APS) – L’ancien ministre des Forces armées et actuel maire de Ziguinchor (sud), Abdoulaye Baldé, a estimé dimanche que la  »paix définitive tant souhaitée en Casamance devra nécessairement passer par une réunification des différentes fractions du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC) ».

 »Pour parvenir à une paix définitive, il faut d’abord mettre en place une stratégie qui vise une réunification au sein du MFDC, pour que cette paix soit une réalité dans la région naturelle de la Casamance », a réagi le maire de Ziguinchor.

Il était dimanche à l’hôpital régional de Ziguinchor pour s’enquérir de l’état de santé des blessés de l’attaque de Borofaye. Il s’est ensuite rendu dans les différents quartiers de Ziguinchor endeuillés par cette attaque, qui a fait 13 morts et six blessés.

Vêtu d’un grand boubou blanc, et accompagné de ses adjoints et de ses collaborateurs, le maire de Ziguinchor a mis en garde contre les inconvénients que peut engendrer le fait de travailler avec une partie des belligérants.

 »A chaque fois qu’on travaille avec une partie des combattants du MFDC, on constate toujours qu’on a du mal à trouver un consensus pour aller vers les négociations », a averti Abdoulaye Baldé, faisant valoir son « expérience dans le gouvernement en tant qu’ancien ministre des Forces Armées et secrétaire général de la Présidence de la République ».

 »Il est impérativement nécessaire de faire le rassemblement de toutes les forces combattantes de la Casamance », a insisté le maire de Ziguinchor, absent de la ville, samedi, au moment des évènements tragiques survenus au lendemain de la libération de deux combattants du MFDC par l’Armée.
OC/MTN/ASG

Dans la même catégorie