ANG Política/ Colectivo de 18 partidos sem assento parlamentar pede veto do Presidente da República ao OGE/2021 ANG Politica/Governo extingue Comissão Instaladora da Autoridade Reguladora do sector de Combustíveis ANG Desporto / Federação de Futebol anuncia início da prova para próxima sexta feira ANG Greve/UNTG anuncia nova paralização na função pública para o próximo dia 18 ANG Cooperação/OMA promete apoiar reformas nas Alfândegas da Guiné-Bissau ACP 77 nouveaux cas confirmés de Covid-19 enregistrés au cours de la seule journée de jeudi en RDC ACP Le ministre de CMPMEA fixe les modalités de recouvrement forcé des ressources dues à l’ARSP ACP L’inflation au niveau national située à 0,033% à la première semaine de l’année 2021 ACP Le gouvernement lance mardi une adjudication des bons du trésor de 20 milliards CDF ACP De nouveaux bus Transco en circulation dès la semaine prochaine

LA PANDÉMIE À FAIT PERDRE 800 MILLIONS DE FRANCS AU CICES, SELON SON DG


  19 Décembre      17        Société (27290),

   

Dakar, 19 dec (APS) – La pandémie du nouveau coronavirus a fait perdre 800 millions de francs au Centre international du commerce extérieur du Sénégal (CICES), a révélé samedi Salihou Keïta, son directeur général.

‘’Le CICES a perdu 800 millions de francs CFA en raison de la pandémie du nouveau coronavirus’’, a-t-il notamment déclaré à la journée de nettoiement et de désencombrement du centre d’échanges de la structure.

Sans donner de précisions supplémentaires, Keïta a rappelé que le CICES était la seule structure de l’Etat s’activant dans l’évènementiel qui draine du monde, alors que les rassemblements sont encore interdits.

‘’Mais nous devons apprendre à vivre avec le coronavirus et prendre toutes les dispositions sanitaires nécessaires pour mettre les gens dans de meilleures conditions d’organisation de nos activités’’, a-t-il souligné.

Il a réaffirmé le maintien de la date de tenue de la prochaine Foire internationale de Dakar (FIDAK) prévue du 25 mars au 8 avril 2021.

‘’Il faut aller vers une foire plus professionnelle tout en tenant compte du secteur informel qui porte l’économie du pays à hauteur de 97% ‘’, a fait savoir Keita non sans exprimer la volonté du CICES d’organiser chaque année une foire dédiée au secteur informer qu’il faut accompagner et aider à se formaliser.

’’Les acteurs du secteur informel sont des régulateurs sociaux que nous allons organiser et accompagner parce que nous voulons cette année organiser une foire professionnelle afin de rendre le CICES son lustre d’antan’’, a-t-il fait valoir.

Dans la même catégorie