AIP La Côte d’Ivoire rehausse son ambition de réduire ses émissions de gaz à effet de serre AIP Le ministre ivoirien de l’Agriculture annonce la disponibilité du fonds COVID-19 pour la filière café-cacao AGP Guinée/Coopération : « Je voudrais vous rassurer que nous n’avons aucune intention de garder le Pouvoir », dixit le Colonel Mamadi Doumbouya APS LANCEMENT D’UN PROGRAMME DE THÉÂTRE RADIOPHONIQUE SUR LA COVID-19 ET LA VACCINATION, LUNDI APS ELIMINATOIRES CAN 2022 : LES LIONNES S’IMPOSENT À MONROVIA APS LE DANTEC : ENVIRON 200 À 250 NOUVEAUX PATIENTS PAR AN À L’UNITÉ ONCOLOGIE DU SERVICE PÉDIATRIE (RESPONSABLE) APS SAINT-LOUIS : ÉVOLUTION SATISFAISANTE DES PROJETS DU PACASEN (COORDONNATEUR) GNA Fuel increments introduce significant cost burden on the average Ghanaian – ACEP GNA 2022 AWCON Qualifiers: Nigeria dumps Ghana’s chances of 2022 AWCON GNA Ghana holds Pre-COP26 meeting

La police de Daoukro exhorte les populations à s’approprier les actions de cohésion sociale


  21 Novembre      11        Justice (1306),

   

Daoukro, 21 nov 2020 (AIP)- Le commissaire de police de Daoukro, Coulibaly Kikoun Aimé, a exhorté, vendredi 20 novembre 2020, les populations à s’approprier les actions de cohésion sociale post-crise pour un retour définitif à la paix lors de la présentation du point de la crise à la presse.

 » Chères populations de Daoukro, appropriez-vous les actions de paix, de cohésion sociale, de vivre ensemble et d’altruisme. Soyez au-delà des différences sociales et cultuelles après les actions communautaires post-électorales que nos services de police ont eu avec vous, pour un retour définitif à la paix et soyez de bons auteurs d’une vie sociale paisible », a conseillé, le commissaire Coulibaly.

Pendant ces crises, plusieurs dégâts matériels et des pertes en vies humaines ont été enregistrés, créant une atmosphère de méfiance.

Pour mettre fin à ces crises, le commissaire de police, aidé dans sa tâche par des élus locaux, ont mené des actions de sensibilisation envers les populations des différents quartiers via les présidents de jeunesse. « Nous étions présents de façon récurrente sur le terrain auprès des chefs de communautés et des personnes ressources pour les emmener à prôner la paix » a-t-il fait savoir .

Ces démarches ont apporté cet apaisement et aujourd’hui un comité de veille composé de Baoulé, de Malinké et de la CEDEAO veille au grain pour que cette accalmie perdure.

Concernant les crises qui se sont produites à Daoukro, la première s’est déroulée du 9 au 10 décembre 2019 suite à une agression de deux personnes à l’arme blanche. Heureusement cette agression n’a fait aucun mort, mais à enregistré de nombreux blessés et dégâts matériels.
Les deux dernières crises se sont produites dans les mois d’août et d’octobre lors de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Dans la même catégorie