MAP Les pertes d’emplois dans le secteur de l’aviation en Afrique pourraient atteindre 3,1 millions en raison des effets néfastes de Covid-19 (IATA) AGP Labé / Présidentielle 2020 : 50% des cartes d’électeurs déjà retirés en seulement 3 jours AGP Dubréka/Société : Les populations de Dofily dans la rue pour réclamer l’eau et l’électricité. AGP Mamou/Société: Première session du conseil de gouvernance 2020. AGP Média/Page noire : Le journaliste Thierno Diaka Souaré est décédé. AGP Mandiana : découverte du corps d’un jeune homme égorgé et éventré baignant dans une mare de sang. AGP UEFA/Joueur de l’année : Ni Messi ni Ronaldo. ANG Especial 24 de Setembro/Diretor Interino do Liceu Gino Ambrose de Tite diz que Estado “esquece professores” do interior do pais ANG Especial 24 de Setembro/“Houve erros e falta da experiência governativa por parte do partido libertador”, diz Pedro Ussumane Bari ANG Especial 24 de Setembro/Ministro dos Negócios Estrangeiros português em Bissau para aniversário da independência

La police républicaine appréhende une dame spécialisée dans le trafic d’enfants à Pobè


  24 Août      9        Société (22959),

   

Porto-Novo, 24 Août (ABP) –  Les éléments du commissariat de police de Pobè ont appréhendé samedi, avec le concours des élus locaux et des responsables du centre de promotion sociale de la localité, une dame spécialisée dans le trafic d’enfants dans le département du Plateau, a appris l’ABP.

Selon le chef du centre de promotion sociale de Pobè, Yves Kanchékon, la mise en cause est spécialisée dans le recel d’enfants à des fins de placement domestique et économique.

L’affaire remonte en janvier 2020 où des parents d’enfants du village d’Issèlou, une localité de l’arrondissement d’Issaba commune de Pobè étaient allés se plaindre de ce que leurs enfants placés dans des foyers par le biais de celle-ci n’étaient pas revenus en famille comme convenu à l’occasion des fêtes de fin d’année.

Son mode opératoire, renseigne le chef du centre de promotion sociale de Pobè, consiste à recruter périodiquement des enfants pour les placer dans des ménages contre des émoluments, après avoir fait signer des engagements écrits aux parents contre de l’argent, des tissus et autres objets.

Au total dix-sept (17) enfants étaient dénombrés et concernés pour le cas, a-t-on informé.

Ayant saisi le procureur de la République, le juge des mineurs et autres institutions compétentes en la matière, explique Yves Kanchékon, des instructions fermes ont été données pour que les enfants soient mis dans de meilleures conditions et que la trafiquante de mineure soit appréhendée afin que justice soit faite.

C’est en allant ce samedi rendre visite à l’un des enfants qu’elle avait précédemment placé et ramené aux parents dans le village d’Onigbolo pour cause de maladie, qu’elle a été appréhendée par les éléments de la police républicaine sur son chemin de retour sur le tronçon Onigbolo-Pobè grâce au concours des élus locaux.

Elle qui réside à Sakété avec son mari est mise en garde à vue au commissariat de police de Pobè et sera présentée au procureur de la République.

Dans la même catégorie