AIP Six morts dans un éboulement sur un site d’orpaillage près de Loho à Niakara AIP Psgouv 2020: plus de 200 pompes à motricité humaine réparées ou remplacées dans le N’zi AIP Le maire de Samatiguila reconnaissant à sa population pour la victoire de Ouattara MAP Nigeria : Au moins 110 civils tués dans une attaque terroriste MAP Football : Décès de l’ancien international sénégalais Bouba Diop à l’âge de 42 ans APS FOOTBALL : LA GAMBIE REMPORTE LE TOURNOI DE LA ZONE OUEST A DE L’UFOA APS DES ÉLÈVES DE SAINT-LOUIS SENSIBILISÉS SUR LES VIOLENCES BASÉES SUR LE GENRE ANP Maradi : le Chef de l’Etat lance les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Mayahi-Tessaoua-frontière du Nigéria GNA NCCE urges political activists to eschew violence ahead of elections GNA CSOs urged to build stronger partnership to champion agro-ecology

LA POPULATION DU DISTRICT SANITAIRE N°4 SATISFAITE A PLUS DE 98%


  6 Novembre      12        Société (25429),

   

Lomé, 6 nov. (ATOP) – La 5e et dernière réunion du Comité local d’organisation (CLO) de la campagne de distribution gratuite de Moustiquaires à imprégnation durable (MID) du district sanitaire N°4  tenue, le jeudi 5 novembre au centre de santé de Kodjoviakopé, à Lomé, révèle une satisfaction à plus de 98% des populations de ce district.

Les stratégies et les méthodes utilisées, notamment la mise en place du CLO, l’utilisation des cartes de visite et la sollicitude des leaders communautaires ont permis de toucher la majorité des ménages à l’exception des éternels absents.

Le point focal paludisme, Mme Wampah Enyonam et la directrice du centre de santé de Kodjoviakopé, Dr. Lakté-Adassou Pnï-pè ont indiqué que sur les 45.350 MID reçus, le district sanitaire N°4 dispose encore 857 MID en stock. Mme Wampah a remercié le ministère de la Santé et ses partenaires pour tous les efforts fournis dans l’organisation et la mise en œuvre de cette campagne. Elle a relevé que dans le district sanitaire N°4, ils se félicitent du déroulement de la campagne qui a permis à plus de 98% de la  population de bénéficier des moustiquaires octroyées par l’Etat.

« Au cours de ces 12 jours de distribution nous avons rencontré certaines difficultés mais grâce à l’appui du CLO et des  leaders communautaires nous avons pu vaincre la plupart de ces réticences et refus. Nous avons pu également par l’intermédiaire de nos cartes de visite retrouver les absents qui ont reçu leurs moustiquaires par après comme cela se doit », a-t-elle confié. A l’en croire, la population est satisfaite du déroulement de la campagne. « Les stratégies mises en place et les méthodes utilisées ont permis à ceux qui n’était pas présents à la première visite d’appeler les agents distributeurs pour avoir accès à leur moustiquaire », a-t-elle confié.

« Au lendemain de la distribution, nous pouvons tirer une conclusion que nos objectifs sont atteints parce que nous avons dénombré au-delà de 100% des ménages prévus. Nous avons couvert plus 98% de nos populations. Le fait de n’avoir pas connu de rupture de moustiquaire dans notre zone a contribué à atteindre ce résultat. Pendant cette période, les MID étaient disponibles et chacun a pu bénéficier de sa dotation. Nous tenons également à remercier tous les acteurs  qui ont participé depuis la conception, la planification et la mise en œuvre de cette campagne et nous les encourageons à rester à nos côtés à chaque fois que nous aurons besoin d’eux pour la réalisation d’une activité pour le bien de nos populations », a poursuivi Mme Wampah.

« Nous avons encore des MID en stock parce que la planification que nous avons faite pour la dotation en MID tenait compte de la réalité c’est-à-dire que nous nous sommes basés sur un recensement passé pour faire l’évaluation et aussi il y a quelques rares absents qu’on n’a pas pu retrouver jusqu’à la fin de la campagne. Nous pouvons dire que leur absence peut être aussi à la base de quelques moustiquaires qui nous restent encore en stock », a-t-elle expliqué.

Pour sa part, Dr. Lakté-Adassou a dit qu’elle a une bonne impression sur cette campagne du fait qu’ « en 2017 nous n’avons pas pu avoir une distribution pareille car la population n’a pas pu bénéficier des moustiquaires. Heureusement cette année, l’Etat a fait une grande commande et nous particulièrement au niveau du district sanitaire N°4 toutes les zones ont été couvertes. La population nous a bien accueilli et elle a eu ses MID maintenant il reste seulement quelques personnes que nous n’avons pas pu trouver à cause de leur absence. Nous sommes retournés plusieurs fois on n’a pas pu les voir. Comme l’Etat a dit de faire des ratissages nous allons retourner auprès d’eux pour pouvoir les servir si on arrive à les trouver ».

« C’est un sentiment de satisfaction personnel que nous avons à la fin de cette campagne. Au niveau de tous les districts en général c’est le paludisme qui est la première cause de morbidité et de mortalité. Pratiquement dans toutes les directions préfectorales lorsqu’on fait le bilan des maladies qui amènent la population à consulter c’est le paludisme qui est toujours la première cause des consultations », a-t-elle conclu.

Le président du CLO, Houdétodji Simplice a réitéré ses félicitations à tous les membres qui n’ont ménagé aucun effort pour l’atteinte des objectifs de cette campagne à savoir dénombrer 100% des ménages ; distribuer les MID à 100% des ménages dénombrés à raison d’une MID par couchette ; et amener au moins 80% de la population à dormir sous une MID. Il les a invités à être disposnibles pour les autres campagnes à venir, notamment la campagne anti-poliomyélite.

Dans la même catégorie