MAP Présidence de la CAF : l’intérim du Congolais Constant Omari prolongé ATOP ARCEP/ CONCOURS DE CREATION DE LOGO : AMELA KOMLAN A REMPORTE LE PREMIER PRIX ATOP LE LIONS CLUB LOME COLOMBE OFFRE DU MATERIEL A L’EPP CEBEVITO ET A L’EPC NYEKONAKPOE AIP Un atelier sur l’état des lieux de la paix et de la justice en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le Parlement des enfants reconnaissant au gouvernement pour ses actions en leur faveur AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La FIF rend hommage à Sidi Diallo, jeudi AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Augustin Sidy Diallo, Biographie d’un passionné du football AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Positions mitigées de quelques habitants de Séguéla à propos de la cohésion sociale AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 10 nouveaux cas de Covid-19 et 21 guéris APS UN PROJET ENVISAGE SIX FERMES PISCICOLES À TAIBA NIASSÈNE

La Première dame Denise Nyakeru encourage les femmes investisseuses arabes à défendre leurs droits


  5 Novembre      14        LeaderShip Feminin (284),

   

Kinshasa, 5 novembre 2020 (ACP).- La Première dame de la RDC, Denise Nyakeru Tshisekedi a encouragé les femmes investisseuses arabes à défendre les droits de la femme comme un atout majeur pour leur contribution dans le progrès et le développement des communautés, indique le communiqué du bureau conjoint du Chef de l’État  parvenu jeudi à l’ACP.

Selon la source, la Première dame de la RDC a encouragé ces femmes au cours d’une conférence de l’Union des femmes investisseuses arabes sous le thème : « L’investissement arabo-africain et la coopération internationale ».

Elle a participé à ce rendez-vous des femmes, du 02 au 03 novembre 2020, au siège de la Ligue arabe, lors du lancement des travaux à Galala en Égypte, en présence du Premier ministre, Mostafa Madbouli.

Dans son discours,  Denise Nyakeru Tshisekedi a brossé de manière détaillée le rôle et l’importance de la femme dans le progrès et le développement des communautés, en insistant sur certaines réalités auxquelles elle est confrontée au quotidien.
 
« Je suis convaincue qu’une femme en bonne santé, bien formée et ne subissant aucune forme de violences, peut prétendre à son autonomisation et être un facteur important de développement. C’est mon intime conviction », a-t-elle soutenu. 

Brandissant les maigres statistiques de la participation des femmes dans le marché de travail,  la Première dame de la RDC a félicité l’organisation de ces assises qui offrent une plateforme formelle d’échanges pour les femmes du monde, et a appelé les participants à une meilleure collaboration entre les pays africains et l’ensemble du monde arabe dans la défense des droits de la femme et l’amélioration de sa condition pour un développement équilibré des  nations. 

Pour la Conseillère spéciale du Chef de l’Etat en charge de la Coopération et de l’intégration régionale, Mme Bertine Kazadi, ces assises ont également permis de consolider les relations entre les Etats membres de l’Union africaine (UA), dont la présidence en 2021 sera assurée par le Président Félix Antoine Tshisekedi. 

Pour rappel, ces  travaux qui se sont déroulés du 2 au 5 novembre et auxquels la Première dame  Denise  Nyakeru n’a assisté que pendant deux jours, ont permis d’aboutir au partage d’expériences entre les participants, à une mise sur pied d’une synergie d’actions entre Etats, à nouer des contacts stratégiques et ainsi bâtir un réseau efficace des femmes poursuivant un même idéal, celui de l’émergence du continent car, « ensemble les femmes constituent une communauté forte ».

Dans la même catégorie