AIP Côte d’Ivoire/ Un SOS pour l’achèvement de la construction d’une mosquée à Ouangolo APS MAGAL DE PROKHANE : LE COMITÉ D’ORGANISATION SATISFAIT DES DISPOSITIONS PRISES PAR LES SERVICES TECHNIQUES AIB La politique, sujet dominant dans les quotidiens burkinabè STP-Press Primeiro-Ministro preside centenário da OIT em São Tomé e Príncipe MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines ANP La réunion des ministres sous le thème ‘’La politique budgétaire, le commerce et le secteur privé à l’ère du numérique: Une stratégie pour l’Afrique’’ ANP Niger: 21ème mission médicale chinoise à l’Hôpital Général de Référence de Niamey ANP Le Président Issoufou procède à l’inauguration de la nouvelle cimenterie de Malbaza

La Première Dame du Niger appelle à reconnaître le rôle majeur que joue la femme dans l’atteinte des ODD


Rabat, 08/05/2018 (MAP) – La Première Dame du Niger et présidente de la Fondation « Guri Vie Meilleure », Mme Aissata Issoufou, a appelé, mardi à Marrakech, à reconnaître le rôle majeur que joue la femme dans l’atteinte des Objectifs prioritaires de développement durable (ODD).

« Aujourd’hui, environ 240 millions de personnes sont mal nourries sur notre continent. Si nous voulons assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle de nos populations, nous devons reconnaître le rôle considérable que joue la femme dans l’atteinte des Objectifs prioritaires de développement durable (ODD) », a souligné Mme Aissata Issoufou, qui intervenait à la 2ème édition du forum « African women in agriculture » (les femmes africaines dans l’agriculture) « AWA 2018 », organisée du 8 au 10 mai.

Dans ce cadre, la Première Dame du Niger a indiqué que selon les différents rapports publiés par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), si les agricultrices disposaient du même accès aux intrants agricoles que les hommes, elles pourraient augmenter les rendements de 20 à 30 %, accroître la production agricole des pays en développement de 2,5 à 4 % et éventuellement réduire le nombre de personnes qui souffrent de la faim de 12 à 17 %.

« Nous devons conjuguer l’agriculture au féminin », a plaidé la présidente de la Fondation « Guri Vie Meilleure », assurant qu’une prise de conscience collective est en train de s’opérer mettant les femmes au cœur de toutes les stratégies de développement.

Mettant en exergue les programmes, les politiques et les stratégies nationales visant l’autonomisation économique des femmes rurales au Niger, Mme Aissata Issoufou a précisé que la promotion de la femme et son autonomisation sont au cœur de tous les projets afin d’assurer sa participation égalitaire et active dans tous les segments de l’activité humaine.

Organisé avec le soutien notamment de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), l’Agence marocaine de coopération international (AMCI), l’OCP Group et l’ONU Femmes, cet événement qui est parrainé par la Première Dame du Niger, se veut être un dialogue annuel de haut niveau entre les dirigeants d’Afrique et du monde entier pour renforcer le rôle des femmes dans le développement de l’agriculture en Afrique.

« African Women in Agriculture » est une initiative de « Believe in Africa » qui vise à créer un réseau d’influenceurs dédié à l’autonomisation des femmes dans l’agriculture et l’artisanat, en particulier dans les zones rurales en leur permettant de devenir autonomes, productives et compétitives.

« AWA » a pour principaux objectifs de promouvoir l’intégration économique de l’Afrique, plaider pour l’autonomisation des femmes et la sécurité alimentaire, de promouvoir l’accès à l’information, l’éducation et la technologie, faciliter l’accès aux services financiers, aux services de développement des affaires et au crédit et fournir un renforcement des capacités et l’accès aux marchés internationaux et intra-africaine.

Dans la même catégorie