ANP Sommet UA : Le Ministre du tourisme préside la cérémonie d’inauguration de l’hôtel NOOM ANP Journée mondiale contre la drogue : saisies de drogues d’une valeur de 13 milliards de FCFA au Niger Inforpress Cabo Verde com pesticidas abaixo do limite admissível mas frágil face à introdução fraudulenta do produto, José Teixeira Inforpress MpD “convicto” de que país irá atingir meta de um milhão de turistas até 2021- deputado Inforpress Autarquia da Praia promete criar corredor exclusivo para bus e táxi ao longo do ano em curso Inforpress Santo Antão: Amupal mobiliza projectos para atenuar desemprego que afecta mulheres no Planalto Leste AIP Côte d’Ivoire/ CAN 2019 : Résultats et classement à l’issue des premiers matchs de poules AIP Côte d’Ivoire/ Le programme d’appui au développement des filières agricoles présenté aux acteurs régionaux à Korhogo AIP Côte d’Ivoire/ HEC Paris veut créer un Master entrepreneuriat à l’INPHB de Yamoussoukro Inforpress JpD formou uma geração que tem trazido soluções para Cabo Verde ao longos dos 25 anos – Euclides Silva

La Première Dame du Niger appelle à reconnaître le rôle majeur que joue la femme dans l’atteinte des ODD


Rabat, 08/05/2018 (MAP) – La Première Dame du Niger et présidente de la Fondation « Guri Vie Meilleure », Mme Aissata Issoufou, a appelé, mardi à Marrakech, à reconnaître le rôle majeur que joue la femme dans l’atteinte des Objectifs prioritaires de développement durable (ODD).

« Aujourd’hui, environ 240 millions de personnes sont mal nourries sur notre continent. Si nous voulons assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle de nos populations, nous devons reconnaître le rôle considérable que joue la femme dans l’atteinte des Objectifs prioritaires de développement durable (ODD) », a souligné Mme Aissata Issoufou, qui intervenait à la 2ème édition du forum « African women in agriculture » (les femmes africaines dans l’agriculture) « AWA 2018 », organisée du 8 au 10 mai.

Dans ce cadre, la Première Dame du Niger a indiqué que selon les différents rapports publiés par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), si les agricultrices disposaient du même accès aux intrants agricoles que les hommes, elles pourraient augmenter les rendements de 20 à 30 %, accroître la production agricole des pays en développement de 2,5 à 4 % et éventuellement réduire le nombre de personnes qui souffrent de la faim de 12 à 17 %.

« Nous devons conjuguer l’agriculture au féminin », a plaidé la présidente de la Fondation « Guri Vie Meilleure », assurant qu’une prise de conscience collective est en train de s’opérer mettant les femmes au cœur de toutes les stratégies de développement.

Mettant en exergue les programmes, les politiques et les stratégies nationales visant l’autonomisation économique des femmes rurales au Niger, Mme Aissata Issoufou a précisé que la promotion de la femme et son autonomisation sont au cœur de tous les projets afin d’assurer sa participation égalitaire et active dans tous les segments de l’activité humaine.

Organisé avec le soutien notamment de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), l’Agence marocaine de coopération international (AMCI), l’OCP Group et l’ONU Femmes, cet événement qui est parrainé par la Première Dame du Niger, se veut être un dialogue annuel de haut niveau entre les dirigeants d’Afrique et du monde entier pour renforcer le rôle des femmes dans le développement de l’agriculture en Afrique.

« African Women in Agriculture » est une initiative de « Believe in Africa » qui vise à créer un réseau d’influenceurs dédié à l’autonomisation des femmes dans l’agriculture et l’artisanat, en particulier dans les zones rurales en leur permettant de devenir autonomes, productives et compétitives.

« AWA » a pour principaux objectifs de promouvoir l’intégration économique de l’Afrique, plaider pour l’autonomisation des femmes et la sécurité alimentaire, de promouvoir l’accès à l’information, l’éducation et la technologie, faciliter l’accès aux services financiers, aux services de développement des affaires et au crédit et fournir un renforcement des capacités et l’accès aux marchés internationaux et intra-africaine.

Dans la même catégorie