Inforpress Praia: Adolescente desaparecido e familiares acusam autoridades de falta de colaboração na busca GNA Ronidany set to create biggest residential hub in Ghana GNA MTN launches 2021 MoMo Month, calls for utilisation of payment platforms GNA Collins Dauda, four others granted bail in $200 Saglemi Housing Project Scandal GNA Court remands man over robbery ABP Société / Des agriculteurs de Banikoara sommés de respecter les couloirs de passage des animaux du corridor Banikoara-Kandi ABP Religion / Le nonce apostolique visite les handicapés du centre diocésain Béthesda de Lokossa ABP Gouvernance / Renforcement des capacités des agents des collectivités locales de Malanville sur la déontologie administrative ABP Coopération / La Chine offre un important lot de matériels et d’équipements de bureau à l’Assemblée nationale du Bénin ABP Social / Les promoteurs des centres d’accueil sensibilisés sur l’importance de l’ordonnance de placement et de retrait de l’enfant en milieu institutionnel

La Première Table Ronde sur l’accélération de l’accès à l’électricité au Niger mobilise plus de 50% des besoins de financement


  6 Novembre      41        Environnement/Eaux/Forêts (3130),

   

NIAMEY, 5 nov (ANP) – La Ministre de l’Energie du Niger, Mme Aïssata Amadou, a présidé ce jeudi 5 novembre 2020 à l’Hôtel Bravia, la cérémonie de clôture de la première table ronde de l’Alliance Sahel sur l’accélération de l’accès à l’électricité au Niger.
Deux jours durant, les participants ont échangé sur les défis de l’accès universel à l’électricité au Niger, tels que définis dans la stratégie et le plan d’électrification pour 2035 à travers plusieurs panels.
La rencontre a aussi planché sur les contraintes actuelles et les défis opérationnels pour l’accélération de la mise en œuvre des projets d’électrification par les différents réseaux et mini-réseaux.
Dans son discours de clôture, la Ministre de l’Energie a d’abord rappelé que cet évènement « résulte d’un processus que le gouvernement du Niger a conduit et qui vise à relever le défi de l’accès universel à l’électricité au Niger, en tant que pilier du développement durable, du progrès social et de la croissance économique ».
Elle a ensuite souligné que la preuve de la justesse de cette conviction « vient d’être administrée à travers des engagements d’ores et déjà enregistrés et qui vont contribuer au financement de la phase initiale de la mise en œuvre de la SNAE du Niger à hauteur de 623 millions de dollars. La mobilisation du reliquat (43% soit 467 millions de dollars) interviendra en poursuivant la concertation avec les partenaires intéressés qui n’ont pas pu se prononcer à cette présente Table Ronde ».
La ministre de l’Energie a enfin  réaffirmé la détermination du Gouvernement nigérien « à poursuivre, consolider et intensifier la coopération et la coordination avec vous, chers partenaires, notamment pour la mise en œuvre réussie de notre programme commun que constitue désormais la phase initiale de mise en œuvre de la SNAE ».
Cette cérémonie s’est déroulée en présence de tous les partenaires de l’Alliance Sahel, notamment les Institutions bancaires internationales, les Programmes des Nations Unis pour le Développement et les Agences européenne pour le Développement.

Dans la même catégorie