NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

La préservation des océans, un devoir civique individuel et collectif » (activiste)


Dakar, 8 juin (APS) – La préservation de la santé des océans pour leur permettre de jouer  »pleinement et efficacement » leur rôle de thermostat naturel est  »un devoir civique individuel et naturel », a soutenu jeudi le président de l’Association pour la promotion et la responsabilisation des acteurs de la pêche artisanale maritime (APRAPAM), Gaoussou Guèye.

Cette nécessaire préservation des océans interpelle tout le monde pour assurer à l’humanité  »des conditions optimales » d’existence durable pour l’avenir, a-t-il affirmé à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale des océans.

Cette manifestation est axée cette année sur le thème :  »Nos océans, notre avenir ». Le sujet est jugé d' »une pertinence sans commune mesure » dans un contexte où les océans sont régulièrement agressés par les activités humaines de développement socio-économique.

M. Guèye a rappelé que  »l’océan, qui joue un rôle dans l’équilibre social, économique et environnemental de tous les pays du monde, est important pour l’humanité parce que couvrant 72% de la surface de la terre ».

Selon lui, « l’impact négatif de l’action de l’homme sur l’océan est prouvé par des observations scientifiques bien établies qui montrent que l’océan se vide de sa biomasse, se réchauffe et s’acidifie. Ce qui fait subir d’énormes pressions à la vie marine ».

La célébration de cette journée, à l’initiative de l’APRAPAM, a été organisée en partenariat avec  »Pirogue bleue », l’Aire marine protégée de Joal-Fadiouth et le Centre de formation Abbé David Boilat.

Elle a été mise à profit pour planter 18 000 propagules de mangroves reboisées sur une superficie de 3,8 ha, par les élèves membres du gouvernement scolaire de l’école d’application dudit centre.

ADE/ASG/OID

Dans la même catégorie