AGP Des bulldozers attendus dans les zones inondables MAP SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan préside à Kénitra la cérémonie de sortie de la 19è promotion du Cours supérieur de défense et de la 53è promotion du Cours État-Major MAP Honoris United Universities accompagne 54 jeunes femmes entrepreneures du continent africain AGP Bientôt une usine d’assemblage et de montage de tablettes AGP Kankan-Education :1680 candidats à l’examen de sortie des écoles professionnelles session 2019. AGP Assemblée nationale : Adoption du projet de loi relatif à l’usage des armes par la gendarmerie nationale. ANP Journée mondiale contre la drogue 2019 : destruction d’importants stocks des stupéfiants Konni ANP Le Niger veut réduire le taux de prévalence basée sur le genre de 28,4% à 15,4% d’ici 2021 ANG Dois golos em três minutos dão triunfo aos Camarões contra a Guiné-Bissau na abertura do grupo F ANG Bissau acolhe ateliê sobre redução de capturas de tartarugas e aves marinhas na Sub-Região

La préservation des océans, un devoir civique individuel et collectif » (activiste)


Dakar, 8 juin (APS) – La préservation de la santé des océans pour leur permettre de jouer  »pleinement et efficacement » leur rôle de thermostat naturel est  »un devoir civique individuel et naturel », a soutenu jeudi le président de l’Association pour la promotion et la responsabilisation des acteurs de la pêche artisanale maritime (APRAPAM), Gaoussou Guèye.

Cette nécessaire préservation des océans interpelle tout le monde pour assurer à l’humanité  »des conditions optimales » d’existence durable pour l’avenir, a-t-il affirmé à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale des océans.

Cette manifestation est axée cette année sur le thème :  »Nos océans, notre avenir ». Le sujet est jugé d' »une pertinence sans commune mesure » dans un contexte où les océans sont régulièrement agressés par les activités humaines de développement socio-économique.

M. Guèye a rappelé que  »l’océan, qui joue un rôle dans l’équilibre social, économique et environnemental de tous les pays du monde, est important pour l’humanité parce que couvrant 72% de la surface de la terre ».

Selon lui, « l’impact négatif de l’action de l’homme sur l’océan est prouvé par des observations scientifiques bien établies qui montrent que l’océan se vide de sa biomasse, se réchauffe et s’acidifie. Ce qui fait subir d’énormes pressions à la vie marine ».

La célébration de cette journée, à l’initiative de l’APRAPAM, a été organisée en partenariat avec  »Pirogue bleue », l’Aire marine protégée de Joal-Fadiouth et le Centre de formation Abbé David Boilat.

Elle a été mise à profit pour planter 18 000 propagules de mangroves reboisées sur une superficie de 3,8 ha, par les élèves membres du gouvernement scolaire de l’école d’application dudit centre.

ADE/ASG/OID

Dans la même catégorie