INFORPRESS Santiago: Presidente da Assembleia Nacional satisfeito com processo de desenvolvimento de Santa Cruz MAP Plus de 60 millions euros de la BOAD pour la construction de routes en Guinée-Bissau MAP Accident d’autocar dans le nord du Ghana: Au moins 60 morts INFORPRESS Corredor “Praia-Dakar-Abijan” é um dos maiores projectos de infra-estruturação da CEDEAO – Governo INFORPRESS Santo Antão: Olavo Correia no Porto Novo para inaugurações e lançamento do programa de estágios profissionais INFORPRESS São Vicente: Vale a pena lembrar a história da hidrobase de Calheta – Reitor da Uni-Piaget ANP Journée mondiale de l’eau : Rendre cette ressource accessible à tous d’ici 2030 AIP La ville de Casablanca est un hub de la Smart City en Afrique (Dg Casa Events) AIP Une convention signée pour l’achat de 200.000 t de noix de cajou origine Côte d’Ivoire AIP Un groupe vietnamien veut implanter une usine de transformation de l’anacarde en Côte d’Ivoire

La préservation des océans, un devoir civique individuel et collectif » (activiste)


Dakar, 8 juin (APS) – La préservation de la santé des océans pour leur permettre de jouer  »pleinement et efficacement » leur rôle de thermostat naturel est  »un devoir civique individuel et naturel », a soutenu jeudi le président de l’Association pour la promotion et la responsabilisation des acteurs de la pêche artisanale maritime (APRAPAM), Gaoussou Guèye.

Cette nécessaire préservation des océans interpelle tout le monde pour assurer à l’humanité  »des conditions optimales » d’existence durable pour l’avenir, a-t-il affirmé à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale des océans.

Cette manifestation est axée cette année sur le thème :  »Nos océans, notre avenir ». Le sujet est jugé d' »une pertinence sans commune mesure » dans un contexte où les océans sont régulièrement agressés par les activités humaines de développement socio-économique.

M. Guèye a rappelé que  »l’océan, qui joue un rôle dans l’équilibre social, économique et environnemental de tous les pays du monde, est important pour l’humanité parce que couvrant 72% de la surface de la terre ».

Selon lui, « l’impact négatif de l’action de l’homme sur l’océan est prouvé par des observations scientifiques bien établies qui montrent que l’océan se vide de sa biomasse, se réchauffe et s’acidifie. Ce qui fait subir d’énormes pressions à la vie marine ».

La célébration de cette journée, à l’initiative de l’APRAPAM, a été organisée en partenariat avec  »Pirogue bleue », l’Aire marine protégée de Joal-Fadiouth et le Centre de formation Abbé David Boilat.

Elle a été mise à profit pour planter 18 000 propagules de mangroves reboisées sur une superficie de 3,8 ha, par les élèves membres du gouvernement scolaire de l’école d’application dudit centre.

ADE/ASG/OID

Dans la même catégorie